Jean Cordelle 1900

Jean Cordelle, officier, 1920

Suzanne et Simone Hausermann 1900

Simone vers 1920

mariage de Jean et Simone 



 
Retour accueil
Jean Cordelle,
né le 27.09.1898, le  17.07.1984 à  85 ans

Simone Hausermann,
née le 01.08.1898, le  05.05.1987 à 88 ans

 parents d'Yves
39
Jean Cordelle et Simone Hausermann se sont connus à l'âge de 12 ans, sur le paquebot "Ceylan" qui ramenait leurs familles d'Argentine en France en 1910.          

Jean Cordelle était né à Paris en 1898 (page 373), fils d'un polytechnicien, Louis CORDELLE (page 37) employé à l'exploitation des Chemins de Fer du Nord, et ayant vécu en région parisienne. 

- (voir les pages sur les époques 1902-1904 (page 374),  naissance des deux soeurs jumelles de Jean, Suzanne et Germaine, et 1904-1906 (page 375), mort de Germaine atteinte par la tuberculose) -

Jean, agé de 9 ans, est parti avec ses pour trois ans à Buenos Aires (de 1907 à 1910 page 3762)
. Son père était chef d'exploitation de la CGBA (Cie Générale des Chemins de fer de la Province de Buenos Aires) voir page 3763.
En 1909, Jean avait 11 ans lorsqu'il est allé avec ses parents et Suzanne visiter les chutes de l'Iguazù, (page 3764) un voyage au long cours en remontant sur 1600km le rio Paranà en train - 1100km - , puis en bateau -500km-.

En 1910, la famille est revenue en France (page 377). Sur le bateau de retour, Jean a fait la connaissance de Simone Hausermann qui revenait aussi en France et qu'il a épousé plus tard. Tous deux avaient 12 ans, après ce voyage ils ne se sont pas revus avant 1917.
La famille de Jean a passé les 6 mois de congé de Louis en partie à Enghien avec Arsène et Emile Cordelle, et en partie sur la côte d'Azur et en Corse.

De 1911 à 1912, Louis Cordelle ayant trouvé une place aux Chemins de fer en Algérie, la famille s'est installée à Sidi-Bel-Abbès, en Algérie (page 378), où Louis, le père de Jean, est mort (page 3784) de la tuberculose.

Hélène Cordelle (page 37)
("Bonne Maman"), veuve avec deux enfants, Jean et Suzanne, sont alors revenus en France. Jean a vécu  jusqu'après la guerre 14-18 avec sa mère, sa soeur Suzanne, sa grandmère Feige "grand-mère Feige") sa tante Thérèse ("Tété"), veuve elle aussi, et les 2 cousines Yvonne et Gillette Bidel.
Ils habitaient au 2 rue Pierre Curie à Paris, Jean allant au lycée Henri IV et faisant des études sans latin, ce qui était rare à l'époque.
(voir les pages sur Hélène CORDELLE (page 38) la Grande Guerre, Coutainville (page 384), Veules les Roses (page 385),  années 1912-1916)
         

De son côté Simone Hausermann, de son côté, était née en 1898 à Bizerte en Tunisie (voir page 493), où son père, ingénieur de Centrale voir (page 49), travaillait pour la société de travaux publics Hersent. Sa famille l'a emmené en 1906 à Rosario (en Argentine, à 300 km au Nord-Est de Buenos Aires, sur le Paraná) où elle a habité avec sa famille jusqu'en 1912 (voir page 495).

Son séjour a été marqué par des voyages au Chili, page 4955 (traversée des Andes à dos de mulet), aux chutes de l'Iguazú , au Riachuelo (en Uruguay) page 4954, pour les vacances et par un retour temporaire de quelques mois en France en 1910 pages 4960, 4961, 4962, 4963, 4964,où ses parents ont acheté le château de Vierville (page 496).

A son retour définitif en France en 1912, la famille Hausermann s'est installée 123 avenue de Longchamp à Paris. Les vacances se passaient à Vierville. 
Voir les pages sur les années 1914-16 (page 497), et les années 1916-20, (page 498).

Simone a suivi ses études secondaires au cours Fénelon, sans latin, est allé jusqu'au bac, mais ne l'a pas passé, car "cela ne se faisait pas" pour les jeunes filles de l'époque. Elle a par contre suivi les cours de l'atelier de peinture Camille Jullian.


Pendant la guerre 14-18, Jean  est entré à l'Ecole Polytechnique (page 386), suivant ainsi la trace et les vux de son père, décédé cinq ans plus tôt. C'est à cette époque que sa mère Hélène Cordelle a repris contact  avec les Hausermann en leur écrivant.

Jean et Suzanne ont été ainsi invités un mois au château de Vierville l'été de 1917 (page 386). Jean a revu régulièrement les Hausermann. Ils se sont fiancés (voir page 387, visite à Bergerac pour rencontrer grand mère Feige et la famille de la tante de Jean, Thérèse), et il a épousé Simone en novembre 1920 (page 388), à la fin de sa 1ère année d'étude d'ingénieur civil des Ponts et Chaussées. (voir son diplôme d'ingénieur).


Vers la même époque, Gabriel Dessus, camarade d'école de Jean, a épousé Suzanne Cordelle, la petite soeur de Jean, (que l'on appellait alors Suzannette pour la distinguer de Suzanne Hausermann qui avait épousé en 1917 George Chedal-Anglay). 
     

La suite de l'histoire de Jean et Simone Cordelle se trouve dans les chapitres suivants:

Chapitre 50, années 1921-27, à Tours et Grattequina

Chapitre 60, années 1928-39 en Argentine

Chapitre 70/80, 1939-53, 6 années de guerre à Coutances et Paris et 8 années après la guerre à Paris et en Argentine