Julien George
à Cherbourg


Nomination de Julien George comme instituteur adjoint à Corcieux (Vosges), son premier poste, en 1869.

En 1873, il est en poste à Saales, toujours instituteur adjoint, là où son père est instituteur.


la maison des George sur la place du marché à Saales (après la guerre, 1920)

Julien George,
né le 16.02.1848, le  26.01.1895 à  47 ans 

un des arrière-grands-pères d'Yves Cordelle

48


Probablement  Marie-Louise George (de Saales), 

la mère de Julien George

Peut-être Jean-Baptiste George (de Saales)

ou plutôt Julien Georges à l'époque de son mariage ?
Julien George est né à Saales le 16 février 1848, dans une haute vallée des Vosges, coté Alsace. Ses père et mère s'appelaient tous deux George : Jean-Baptiste (30 ans, né vers 1817), et Marie-Louise (26 ans, née vers1822), probablement cousins plus ou moins lointain. 

Jean-Baptiste George, 1817 - 1883, était instituteur à Saales, ses frères Barthélémy ( né vers 1816) et Charles (né vers 1823) y étaient cultivateurs. Des cousins Mathieu (dits "Thieu-thieu" (page 482)) sont restés longtemps en correspondance avec maman, jusqu'après la guerre de 14-18. Des cartes postales montrent la maison des George à Saales. 

         
Julien avait onze frères et surs, tous décédés avant 30 ans et sans postérité. Deux d'entre eux étaient brasseurs de bière (Jean-Théodore et Charles-Albert). 

         
Julien George est devenu instituteur comme son père, d'abord dans les environs, à Corcieux en 1869,  puis à Saales, où il s'est marié en 1873 (page 481) avec la veuve d'un marchand de fer (c'est-à-dire une sorte de quincailler) : Eugénie, née Weill (page 46). 


Devenu alors "commerçant" (probablement le commerce de sa femme) sur l'acte de naissance de Marguerite (page 49) (la grand-mère d'Yves), il a suivi son épouse à Cherbourg en 1875, où ils ont tenu le "Café George", 26 rue de l'Union.


Il y est mort le 27 janvier 1895,  à l'époque du mariage de Marguerite avec Eugène Hausermann (page 49)
Il est inhumé à Cherbourg.

 
Retour accueil