7221  

 

Jean Cordelle, de passage  au Blanc, à Jean Hausermann à Rosario   (brouillon de la lettre)

 

 Ces lettres partent de la zone libre, mettent longtemps à arriver (toutes n’arrivent pas) et sont ouvertes (éventuellement saisies) par la censure française au départ de France. La rédaction est donc prudente, fait parfois quelques références à la politique dans le sens qui convient à l’air du temps, et ne dit pas tout.

 

Mon cher Jean        29 Mars 1941

 

Ta lettre du 12 Février m’est bien arrivée il y a une dizaine de jours .......

Je viens maintenant te mettre au courant des affaires de la succession. Nous avons confié cela à Me pommier, le notaire de Trévières que nous connaissons tous bien et qui sera mieux à même que n'importe quel autre pour discuter avec le fisc la valeur des immeubles. Le montant de la succession a été évalué de la façon suivante.

               Mobilier Paris et Vierville ( 60 % de l'assurance)                                                                          90.000

               Valeurs mobilières                                                                                                                   780.000

               Propriété, Jardin et Parc                                                                                                          200.000

               Herbages,  Costil, Vignets                                                                                                       380.000

               Argent liquide en banque                                                                                                           30.000

               Dots des 3 enfants                                                                                                                  150,000

 

                                                                                                                                                          1.630.000
La discussion avec le fisc portera surtout sur la propriété                   et les herbages; ces derniers surtout ont pris actuellement beaucoup de valeur, 50.000F l’ha est un prix actuel pour de la terre de très bonne qualité. Le notaire a fait l’évaluation avec 35.000 francs l'hectare, et défendra son chiffre devant le fisc.

Les droits de succession ont été assez fortement réduite pour les familles nombreu­ses par une loi récente et, si on admet que l'actif s'élèvera plus ou moins au chiffre ci dessus, l'impôt total à payer sera de 42.000fr. Ta part sera beaucoup plus forte que la nôtre car les gros dégrèvements ne commencent qu'à partir de 3 en­fants; la répartition sera la suivante; Chedal 7000 , Cordelle 7000, Hausermann 28000 . Pour payer cela pas de difficultés, il y aura presque assez avec les revenus

à toucher d'ici le paiement de l’impôt et nous compléterons ce qu'il faudra. Les honoraires du notaire seront d'environ 10.000.

Une fois le fisc réglé, reste la question partage. Nous avons l'intention sauf avis contraire de ta part, de ne procéder à aucun partage jusque! ton retour, aussi bien pour les immeubles que pour les valeurs mobilières; il y aurait d'ailleurs de très grosses difficultés à faire des évaluations actuellement où le prix des choses est essentiellement variable. Au moment du partage il y aura de nouveau un droit à payer et des honoraires de notaire; cela pourra atteindre 3 % de l'actif partagé sans dégrèvement d'aucune sorte. En attendant, si tu es d'accord, nous administre­rons de notre mieux l'ensemble de la succession. Nous déduirons des revenus les frais d'entretien de Vierville et le surplus sera partagé en trois et versé à chaque héritier; ta part serai versé à ton compte au C.I.C.

           Pour procéder à cette administration, il faut que tu nous envoie le plus tôt possible un pouvoir général à établir devant le consul. Pommier  nous a remis le texte de ce pouvoir; comme tout ce que font les notaires, c’est verbeux et abondant, mais je crois qu'il faut en passer par là. Je te propose, si cela te convient, de donner pouvoir à Georges et à moi, de façon à ce que si l'un de nous vient à s’absenter l'autre puisse agir. Tu verras dans le texte ci joint que le notaire a mis;

                     Mr. Chedal ........

                     ou à son défaut et pour son remplacement Mr. Cordelle .......

Je n'ai pu revoir Pommier, mais il me semble que la formule suivante et habituelle

est meilleure

Mr. Chedal ................................................. et Mr. Cordelle .............................................. pouvant agir conjointement ou séparément.

Fais ce que tu crois le mieux.

Je crois t'avoir dit l'essentiel de ce qui concerne la succession, dis nous ce que tu en penses, et si tu désires des modifications à ce programme

 

Il me reste a te parler de tes affaires. Pour ton compte au C.I.C. tu peux si cela te convient, donner pouvoir à Georges et à moi pour s'en occuper selon tes désirs que tu n'auras qu’à nous communiquer. Ci joint un imprimé de pouvoir du C.I.C. à remplir selon les indications au crayon, faire légaliser ta signature au consulat. En ce qui concerne le compte au Crédit Lyonnais, la valeur actuelle des titres qui y sont déposés est d'environ 700.000 Frs., les Ports valent 25,000 chacun. Pour ce compte aussi que Georges et moi ayons un pouvoir; ci‑joint un imprimé du Crédit Lyonnais à remplir; joins y une lettre de toi au Crédit Lyonnais car ils m'ont paru des gens particulièrement chatouilleux.

           Je crois que c'est bien tout ce que j'avais à te dire sur ces sujets d'affaire.

Envoie au Blanc un cable disant que cette lettre est bien arrivée au complet ma lettre:2 feuilles, celle de Simone, 3 modèles de pouvoir dont 1 en 5 feuilles

Parle moi donc dans ta prochaine lettre de Castello et Benitez, je voudrais leur écrire un mot et je préfère savoir un peu ce qu'ils sont devenus.

 

Accusé  maté   Certificat de baptême (Yves)

___________________________________________________

Retour accueil