1928-29
Installation de la famille en Argentine

61

Voici le premières photos de la famille à Rosario en août 1928, au 1681, avenida Pellegrini, juste à l'angle de la calle Espania.


(détails) le jardin avec les 2 palmiers au centre. De gauche à droite, le salon, la chambre des parents, et sur le retour, fenêtre de la future chambre d'Yves, le couloir donnant sur la cour (cuisine, office, escalier vers la terrasse, chambre de Clémentine), puis la porte fenêtre de la salle à manger. 8-1928


Jean et Simone


Michel 8-1929


François 8-1929


François et Michel devant la porte fenêtre de leur chambre. 8-1929


(détails)
Plan de Rosario en 1909
On peut y repèrer l'avenida Pellegrini et l'angle de la calle Espagna où nous habitions.


(détails)
Le bureau de la maison, qui donnait sur l'avenida Pelegrini. Derrière à gauche se trouvait le bureau àgrand tiroir qui est actuellement chez Christophe, avec le fauteuil du même style 1925.
Le petit fauteuil à droite est aussi chez Christophe.


(détails) 8-1928


Simone entourée de ses 2 enfants 8-1928


(détails)
Michel
François et Michel et le Meccano, 8-1929

(détails)
François


Clémentine


Michel, Clémentine, François
Août 1928, à Rosario

   
Une photo d'identité de Jean, vers 1928


(détails) Michel et François sur la patio de la maison de Rosario. Ils s'arrosent, il doit faire chaud, vers 1928


François et Michel en costumes marins, sur le patio et dans le jardin 9-1928



François et Michel attablés


Jean Cordelle et ses enfants, sur le patio, devant la porte fenêtre donnant sur la salle à manger 8-1928

 

 

 

 


Quelques papiers administratifs, relatifs à l'installation en Argentine

La gendarmerie de Blanquefort (Gironde) a été avisée (février 28) du départ prochain de Jean Cordelle pour l'Argentine


Le 27 mai 28, le Lt. Cordelle informe Tours de sa nouvelle adresse à Rosario (il donne celle du Bureau)


Les "Cedulas de identidad" des Cordelle, établies en Août 1928 à Rosario


En juillet 1930, le Lt. Cordelle du CM Tours est mis à disposition des réserves des Troupes d'AOF.


Le Centre Mobilisateur de Tours a été avisé (février 28) du départ prochain de Jean Cordelle pour l'Argentine


Le Consulat de France à Rosario a été informé de la nouvelle résidence, mai 1928

 

 


Le Lt. Cordelle informe son Centre Mobilisateur de son départ le 20 mars 28


En mars 1929, Jean Cordelle accuse réception de son affectation au Centre Mobilisateur de Tours

 

 

 

 

 

 

 

Retour accueil