Lettre d'Eugène Hausermann à Messieurs Hersent
datée du 9 mai 1905 à Dakar

4944

  transcription:          (1franc de l'époque vaut 20 francs de 1995)

                                              "Dakar 9 mai 1905,

    Messieurs Hersent à Paris

                     J'ai reçu votre lettre du 19 (29) avril contenant l'offre d'une nouvelle situation à Rosario. je vous ai télégraphié suivant le code convenu que j'acceptais en principe votre proposition et que j'étais prêt à partir par le paquebot qui touche Dakar le 1er juillet prochain.
                      Je vous remercie très vivement des sentiments que vous avez bien voulu m'exprimer et des avantages que vous m'offrez. Je suis tout disposé à m'installer avec ma famille à Rosario pour le nombre d'années qu'il faudra si vous pensez que je puisse vous y être utile.
                      Mais il me parait essentiel, pour la bonne marche des travaux que vous avez l'intention de me confier, que je ne soit, même de loin, placé sous les ordres de M. Pagnard - Ceci est d'ailleurs dans les conditions contenues dans votre lettre et je la crois très importante.
                      Quant à l'arrangement à intervenir je suis assuré que les conditions que vous ferez seront inspirées de la même bienveillance qui ne m'a jamais fait défaut dans votre maison depuis bientôt 14 ans et que j'ai  .... essayé de justifier par mon dévouement et mon activité.
                      En quittant Dakar j'ai la conviction que le chantier est maintenant en bon ordre et que les travaux pourront être achevés sans trop de difficultés et dans des conditions satisfaisantes.
                      L'état d'esprit du personnel est meilleur; les gens de Bizerte ont amené ici leurs habitudes d'ordre, d'économie et de discipline qui faisaient tant défaut, malheureusement je n'ai pu leur enlever toute appréhension du climat et il faudra faire preuve d'énergie si l'on veut éviter quelques défaillances pendant la mauvaise saison prochaine.  Malgré tout le personnel est suffisant pour parer à toute éventualité.  Le matériel est manifestement en état, ainsi que je vous le dis par ailleurs.  Avec l'entretien courant, auquel il faut veiller avec le plus grand soin, les différents chantiers pourront être desservis sans difficultés.
                      Les enrochements seront bientôt  ...........................
...........................................................Les relations avec l'Administ. sont devenues très cordiales.
                      Quant à la direction du chantier, il est bien certain que.........................
            ................... Ma famille partira en France par le paquebot du 7 juillet; il est en effet nécessaire si nous devons rester absent quelques années, d'organiser nos affaires d'une façon autre que nous ne l'avions prévu pour un séjour au Sénégal. Ma famille me rejoindrait dans quelques mois.
                              Votre bien dévoué
                                           E. Hausermann"

 
Retour accueil