Carte triple de Marie-Hélène ROULLIER
(veuve d'Emile ROULLIER), adressée à maman,
vers 1967 :

342

          Ma chère Simone, je suis venu à Ozon sur le bord du plateau de Lannemezan et face au Pic du Midi de Bigorre pour accompagner le petit Antoine Roullier qu'une des mères prépare à sa première Communion. Sa soeur qui a un an de moins  (ils ont un peu moins de 7 et 8 ans) est à l'intérieur de la clôture. pendant ce temps, Bernadette qui attend un 6ème enfant prépare pour sa proche famille qui est innombrable une réception de 30 personnes, parents, frères, soeurs, beaux-frères à caractère tout à fait famille, sur le coteau de Villefranque, distant de 40 km. Ma présence ici, (je loge avec Antoine qui n'a pas le droit de pénétrer dans la clôture) fait que je m'occupe de l'enfant en dehors des heures d'instruction. Je le promène, je le mène s'amuser sur les bords de l'Arros qui descend des Pyrénées, je contemple sur un ciel de feu le Pic du Midi de Bigorre qui domine la vallée, côté Pyrénées.
         J'admire la sérénité de ces Bénédictines qui sont, toutes, souriantes et affables et je me repose un peu de l'arrivée à Villefranque fin juillet, qui a été assez rude car nous avons été 15, les Michel Roullier s'étant arrétés à leur retour de Saint Jacques de Compostelle, ou plutôt de la région de Vigo où ils ont été passer le mois de juillet. Je les ai reçus dans la maison de françoise que j'aménage petit à petit, Michel venant les fins de semaine, ce qui est facile avec le Transpyrénées. Un dimanche, le temps étant magnifique, ils ont été au Pic du Midi, et Michel a été séduit par la vue magistrale qu'on a sur le massif.
         Françoise est restée à Paris pour travailler chez un  photographe, spécialisé dans la vente de tous les clichés du monde, après un camp de cheval en Pologne dont elle est rentrée très contente, car on y faisait vraiment du cheval. On y voit aussi la Pologne et surtout les vestiges d'une guerre implacable à Varsovie. Cela apprend l'histoire. On y voit un pays plat, on se baigne dans des étangs plats et on fait tt de même la comparaison avec son propre pays. Après un mariage à Valence dans la vallée du Rhône, où ns ns retrouvons en septembre, je pense qu'elle ira faire un séjour en Angleterre avant la rentrée des facultés car il importe de ne pas oublier l'essentiel qui pour elle est l'anglais.
        J'ai lu avec grand plaisir tout ce que vous m'avez rapporté sur vos enfants et vos petits-enfants. Ainsi votre Agnès et unique petite fille a brillé au bac. Je crois que vous vous y attendiez et qu'elle est destinée à suivre de brillantes études. Quand à votre chère Maman, vous me dites qu'elle a bien supporté son séjour à Paris, loin de vous et je serais très contente de la voir quand vous reprendrez vos quartiers d'hiver dans le Midi en passant par Paris. Je pense que cet été qui fut comme ailleurs coupé de violents orages, mais aussi riche de belles journées vous a procuré de bonnes  réunions familiales à St.Laurent.
         Merci de votre bonne lettre du mois drenier, à laquelle trop de tumulte m'a empéché de répondre plus tôt. Je vous dit toutes mes meilleures affections.     MhRoullier