acte de naissance de Louis François Tourte 2, dit Francis Tourte


baptême de Francis Tourte en 1816


mariage de LFT2 dit Francis Tourte en 1836
avec Victoire Gaveau

____________



autographe de Sainte-Beuve (1840)

"ce mardi
Je reçois,Monsieur, avec reconnaissance, et lis avec un intérét vrai le joli recueil que vous me faites l'honneur de m'adresser. Vos fraîches aquarelles, vos modestes clochette ont en effet des nuances certes conformes
du matin, et vous avez eu le droit de les baptiser ainsi.
Croyez, monsieur, à mes sentiments bien distingués et obligés"

_____________________


autographe de Victor Hugo (1843)

"J'ai emporté hier votre livre à la campagne, Monsieur, et j'ai lu vos beaux vers. c'est une bonne et dure chose que la poésie dans les arbres, dans le ciel, dans les .... pleins de fleurs. Je vous remercie des heures excellentes que vous m'avez fait passer.
         Agréez, Monsieur, l'assurance de mes sentiments distingués. 
                 Victor Hugo
19 mai -- St Mandé"
_______________


Autographe de Chateaubriand

"Vos vers, Monsieur, joignent le sentiment de l'harmonie au sentiment religieux. Que la muse chrétienne vous guide et elle vous conduira bien, si vous voulez continuer de marcher dans une carrière trop souvent stérile.

Agréez, Monsieur, avec mon remerciment sincère l'assurance de ma considération très distinguée.
                  Chateaubriand
27-9bre  1840
_______


Autographe de Lamartine
"Monsieur
Je vous remercie d'avoir songé à moi et de me rafraichir de vos brises poétiques. Elle aura je n'en doute pas le parfum de votre jeunesse et peu importe qu'elle parte du sommet ou de la vallée pourvuqu'elle vivifie ceux qui comme moi ont soif de poésie et de calme. Recevez avec tous mes voeux, l'expression de ma reconnaissance.
                           Lamartine
28 octobre 1840  "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour accueil

 

Louis-François 2 dit "Francis" TOURTE
(1816-1891)

grand-père de ma grand-mère "Bonne-Maman"
époux de Victoire Gaveau
331

Louis-François 2 dit "Francis"  TOURTE était d'une famille d'artistes:
 
            
- Son grand-père et son arrière-grand-père, François-Xavier TOURTE(1747-1835)  et Nicolas Pierre TOURTE étaient des archetiers célébres. 
- Son père Louis-François 1 TOURTE (né en 1786) était musicien à la Cour de CharlesX. 
- Son frère Félix était peintre (il aurait ruiné la famille, qui a dû payer ses dettes). 
- Il était lui-même poète et compositeur d'opérettes et de chansons (la musique était souvent écrite par Georges Douay), mais sa femme était commerçante en lingerie, mouchoirs, etc.., car la poèsie ne devait guère rapporter. 

 

Notre famille n'a conservé aucune des oeuvres de Francis
Tourte, mais on trouve maintenant sur Internet des traces nouvelles.
Notamment le site consacré à l'Art Lyrique Français. et ses pages:
http://www.artlyriquefr.fr/personnages/Tourte%20Francis.html
http://www.artlyriquefr.fr/oeuvres/Docteur%20Tam-Tam.html

Ci-contre une page en anglais du même site, traduite en anglais (automatiquement ?) d'une manière cocasse, le nom propre Tourte étant traduit par "pie".

Ses oeuvres sont de plus en plus connues sur internet depuis que Gallica a publié certaines de ses productions.
par exemple "Rémi, ou croyance et martyr", nouvelle en vers, 1843, dont la lecture intégrale est possible sur Gallica, à l'adresse: ("http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6452421q.swf.f9.langFR")

La Revue de Paris de 1843 (numériséepar Google) contient une critique vigoureuse de plusieurs poètes, parmi lesquels Francis Tourte

Plus tard, il semble avoir publié des recueil de chansons populaires dont il écrivait le texte et parfois la musique

Google a numérisé un recueil "Romances, chansons et chansonnettes" par Francis Tourte, édité en 1863, dont un exemplaire devait se trouver à la Columbia College Library. Ce document étant libre de droits, il a pu être téléchargé et se trouve ci-joint au format pdf. (ci-dessous). On trouve aussi cet ouvrage chez Gallica à l'adresse: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57224912.r=
francis+tourte+romances.langFR

Pour ces 2 ouvrages des réimpressions sont disponibles

Une partition musicale de la chanson "Le mendiant d'Espagne"
a été achetée chez un libraire (Lepiq), sans date. Ci-dessous
.

D'autres oeuvres doivent se trouver à la Bibliothèque Nationale, mais probablement non numérisées à ce jour et donc plus difficiles d'accès.


La grand-mère d'Yves Cordelle, Bonne-Maman, recevait encore dans les années 50 quelques versements de droits d'auteurs venant de ses productions (le texte de la chanson "Auprès de ma blonde" serait de lui, d'après Jean Cordelle, mais il semble bien que ce soit une légende). 

 

On a gardé de cette époque des lettres autographes des grands poètes célébres du moment :  Lamartine, Chateaubriand, Victor Hugo, Sainte-Beuve, datées de 1840 et 1843 et adressées, (9 rue des Mauvaises Paroles, Paris),  à Francis TOURTE qui leur avait envoyé ses recueils poétiques. Ces lettres sont actuellement pour partie chez Yves et pour partie chez Michel CORDELLE.
_________________________

Deux autre recueils (in 12), sans dates, intitulé "Chansons, romances et chansonnettes", édité à Paris chez Delarue, ont été acheté via Abebooks chez 2 libraires à Montpellier et à Bilbao (les reliures en sont tout à fait modernes, faites par le libraire pour faciliter la vente?)

Les chansons y sont différentes de celles du recueil de 1863, et quelques unes seulment sont communes aux deux livres

Cidessous le recueil trouvé chez un libraire de Bilbao, il s'agit de 2 almanach de chansons, dont un avec des chansons écrites par F. Tourte et mises en musique par Georges Douay:


  On a aussi conservé un service de porcelaine de table (très réduit aujourd'hui) à décor vert, portant le chiffre LFT de Louis-François TOURTE (probablement le premier des deux Louis-François, c'est à dire le musicien à la Cour). 



Des pièces du service au chiffre LFT

le chiffre LFT


autographe de Chateaubriand

Autographe de Chateaubriand

   "Paris le 18 mai 1843

         Mes louanges et mes conseils, Monsieur, sont bien peu de choses; je n'attache aucun prix à ce que je suis ou à ce que j'ai été. Si votre vie est assurée, continuez à vous occuper des muses; elles vous tromperont quelquefois, parcequ'elles sont femmes: en s'attendant à leurs caprices on n'est pas surpris du moins au jour de leur infidélité: jusqu'à présent vous n'avez pas eu à vous en plaindre.
Agréez je vous prie, Monsieur, mes félicitations sincères et l'assurance de ma considération très distinguée.
Chateaubriand

Toujours souffrant je ne puis écrire moi-même et je suis obligé de dicter: vous voudrez bien m'en excuser"


autographe de Sainte Beuve (1843?)

Autographe de Sainte-Beuve

"le 2
J'ai reçu, monsieur, avec reconnaissance, l'envoi de votre roman-poéme. J'y trouve tout d'abord des tableaux où la naïveté du ton se mèle ou contraste avec l'élévation de l'idée. J'aime, vous le savez, cette marche familière qui pourtant mène haut. Je vais achever de lire, mais je n'ai pas voulu tarder davantage à vous exprimer, Monsieur, mes compliments et l'assurance de mes sentiments les plus distingués
Ste Beuve"