François Xavier TOURTE

dit «TOURTE le Jeune»

1748‑1835
Arrière-arrière grand père de ma grand-mère Hélène Feige-Cordelle ou Bonne-Maman

époux de Françoise Emery (+1817)


3202


(détail) François Tourte "Le Jeune"

par Pierre Bayol, gravé par Kamermann (photo d une gravure originale de l'époque, détenue par la famille Cordelle, ses descendants)
portant l'inscription:
"Novam plectro secente forma gloriam dedit"
pouvant être ainsi traduite:

"Il a donné une nouvelle gloire à l'archet dans sa forme d'aujourd'hui"

Ci-dessous, le même portrait, modifié par traitement d'image (travail de Paul Childs) pour donner à l'archetier un visage plus souriant

détails


détails une conférence à Londres par Paul Childs, violoniste et spécialiste de FXT
1er novembre 2008

 

Fils cadet de Nicolas Pierre TOURTE, menuisier puis luthier-archetier à Paris, et de Marguerite Geneviève Rollin, François  est né en 1748. Il était le frère cadet de Nicolas Léonard TOURTE, lui aussi archetier

FXT s'est marié vers 1780 avec Marie Jeanne Françoise Emery. Leur fils Louis François 1 est né à Paris en 1786.

François Xavier TOURTE est mort en 1835, à l'âge de 87 ans, à Paris.


C'était un archetier exceptionnel, voici ce qu'en a dit
Etienne Vatelot, un luthier réputé :

« Les archetiers français ont acquis très vite une grande réputation, et ont réalisé des œuvres d’art si extraordinaires, qu’à l’heure actuelle les grands solistes comme Rostropovitch, Menuhin, Ferras, Stern, jouent des archets français du début du 19ème siècle ! L’archeterie française compte des noms célèbres tels que celui de François Tourte, que l’on appelait le Stradivarius de l’archet

De 1964 à 1983, 2 spécialistes américains, Mr.et Mme. Kaston (de New-york) ont recherché  des renseignements sur les archetiers Tourte du 18ème siècle. Ils ont ainsi été amenés à prendre contact avec des descendants des Tourte pour recueillir d'éventuels documents (même d'éventuels archets oubliés dans des greniers....!!) et des données sur les origines des Tourte. Ils ont ainsi  écrit à mes parents et aux cousins Feige et ils les ont rencontré, mais il ne semblent pas avoir obtenu grand chose auprès de nous. Ce sont plutôt eux qui nous ont appris beaucoup sur ces aïeux archetiers que nous ignorions totalement.

Divers ouvrages récents ont étudié en détail l'histoire et l'oeuvre des archetiers Tourte, notamment:

"Le Violon, des hommes, des oeuvres" par un collectif d'auteurs, Emmanuel Jaeger, Frédéric Laurent et Jean-Michel Molkhou, aux Editions Montparnasse.
"L'Archet "

par Bernard Millant, Jean Francois Raffin, Bernard Gaudfroy et Loïc Le Canu, éditeur L'Archet Editions, 2000.
Et en anglais: "François-Xavier Tourte: Bow Maker". par
Stewart Pollens and Henryk Kaston New York: Machold Rare Violins, 2001. http://www.stewartpollens.com/Publications.htm

Voir ci-joint le calendrier 2008 consacré par Paul Childs aux archets Tourte

Voir aussi: http://atelier-raffin.blogspot.fr/2013/08/tourte-et-la-princesse-de-lamballe-si.html


Descendance de François-Xavier Tourte jusqu'à Jean Cordelle


Généalogie de Nicolas Tourte


(détail)Plan "Turgot" du quartier de Paris où l'archetier avait son atelier

Retour Accueil