Séjours de repos à Combloux

65

 

Retour accueil

Claude a été semble-t-il au moins 2 fois à Combloux, d'abord 3 mois au printemps 1949, pour s'y reposer: fatigue, fièvre , amaigrissement
puis en 1952 (hiver, printemps, été ?). Les photos disponibles ne sont pas datées exactement.


(détails) Combloux printemps ou été 52??



(détails) Combloux printemps ou été 52??

(détails)


(détails) 1952 ?

(détails)


(détails) 1952?

(détails) 1952?

(détails) 1952

détails 1952?

 

 

 

 

 

 

 

 


(détails) 1952?

détails


(détails) 1952 ?

(détails)


Combloux printemps ou été 52??

(détails)


(détails) 1952 ? Claude


(détails) Excursion depuis Combloux


(détails) Excursion depuis Combloux


(détails) Excursion depuis Combloux


(détails) Excursion depuis Combloux


Excursion depuis Combloux


(détails) 1952 ?


(détails)Combloux printemps ou été 52??

(détails)


(détails) Combloux printemps ou été 52??


(détails) Claude, 1952?


(détails) Claude 1952?


(détails) 1952?


détails 1952?

 

 

 

 

Lettre de Claude à son père, de Combloux, printemps 1949

Combloux
Cher tous
A la pesée d'aujourd'hui je pèse 50 kg 00 c'est à dire que j'ai pris 1 kg en une semaine. J'ignore si c'est le plaisir de voir Maman ou de manger du beurre rance qui m'a valu ce prodige! Quoi qu'il en soit je suis bien contente. On me reprend dans 3 jours ma vitesse de sédimentation et je crois être sur la bonne pente.
Ici c'est toujours le repos; même si les galants ont repris ma porte comme le dit Maman, je me montre le moins possible en société pour me mieux reposer.
Voici mon emploi du temps d'hier pour rassurer la famille et qu'elle sache que je ne fais pas la fofolle (comme la fille Bertrand qui, que, etc.., si elle avait....     il ne serait pas arrivé ce qui est arrivé et tout et tout).
Lever à 9h1/2 petit déjeuner à 10h - De 10h à 11h1/2 promenade toute seule dans le pré d'à côté - 11h1/2 à 12h1/2 sieste sur mon lit - Déjeuner - 1h1/2 à 3h1/2 sieste endormie sur mon lit - goûter - 5 à 6 1/2 promenade en groupe. sieste, dîner, bibliothéque, 5 minutes de promenade dans la nuit et coucher à 9 heures.
D'où il ressort que je fais 1h1/2 de sommeil + 4h de sieste.
Je suis contente, je vais bien et puis cette pesée m' a remonté le moral, je ne suis pas encore près du trépas.
Je pense que Maman a tout raconté à la famille en long large et travers, depuis qu'elle est partie, tout est en fleurs et en feuilles (d'un vert qui n'est ni bleu ni jaune) et c'est magnifique.
Le roumain fait toujours ses roucoulades de violon; je l'entends du pré où je suis installée pour vous écrire.
Personne ne remplace Maurice et la baraque marche très bien toute seule, à part ça rien de neuf, les abeilles bourdonnent dans les arbres en fleurs. J'ai chaud dans ma robe. ce sont là les sensations de l'instant présent. Que Fanny dise que je suis partie trois semaines aux sports d'hiver car je me sentais fatiguée. J'ai été malade ici (ce qui est vrai) et le docteur m'a dit de prolonger deux mois. Il va falloir que je me décide à écrire aux amis et connaissances.
Un gros baiser à Papa que je n'ai pas revu et qui ne doit pas s'amuser tous les jours avec ses ..??.. (il ne faut pas trop les prendre au sérieux) et à Maman et à ma soeur en sucre.
Claude
Maman peut se féliciter d'avoir acheté un grand format de papier à lettre!

Lettre de Granie à Claude qui est partie à Combloux pour se retaper, hiver 1952??

"Ma fille chérie,

Nous avons été bien content de recevoir samedi soir de tes nouvelles, car il y avait 8 jours de passé depuis ta dernière lettre! Mais tu es tombée dans une bonne maison où les distractions sont nombreuses et variées et nous sommes contents du kg 1/2 gagné en 15 jours, surtout si les souliers n'y sont pour rien et si tu continues à récupérer ta substance? N'oublie pas cependant que l e Dr Jacquelin t'avait interdit les grandes randonnées et les fatigues et ne brûle pas encore en escaladant les pics ou en descendant les monts les réservens prioritaires.

Comment et sur quelles longueur d'onde peut-on entendre vos émissions? naturellement nous aurions été très curieux d'entendre Rimbaud à la T.S.F. ! Nous pensons que ce sont peut-être des émissions destinées aux malades de votre région et qui ne vont pa s jusqu'à notre poste.
Papa va t'envoyer à nouveau 10.000f, il me charge d ete demander tes comptes et si tu dois payer pour le moment ta pension au complet.
Les soldes semblent finies, je penserai à ton pantalon si l'occasion se présente - tu devrais mettre la vielle culotte de Fanny quand tu fais du ski, et tu trouverais sous ton matelas en rentrant un fuseau qui ne serait pas en sinusoïde.
C'est une chance qu'il y ait eu cette grosse tombée de neige, le mauvais temps est il fini?, avez vous le soleil, ici il fait très gris, très humide et nous avons eu froid avant-hier en allant au cirque, où on restait 4 h dans le courant d'air, les bâches du bas enlevées. Les spectacles étaient très variés, il y avait des animaux de toutes les parties du monde: des ours blancs polaires, des lions aux crinières noires de l'Abyssinie, des tigres redoutables, des chevaux magnifiques. Je n'ai pas voulu regarder des équilibristes qui à 10 mètres de haut faisaient de la voltige sur des bambous instables, tout à coup l'un d'eux a jeté son vêtement, j'ai cru une seconde que le malheureux était dedans et il m'a fallu 10 minutes pour calmer les battements de mon coeur.
nous avons été au cinéma voir le prix du cinéma français - les casse-pieds - C'était très bien, jeudi nous allons à Marigny voir Claudel. Nous avons été aussi au salon d'arts ménagers et j'ai rapporté une grille où l'on fait égoutter la vaisselle pour éviter ensuite de l'essuyer.
Les rideaux du salon sont pendus, il y a les violets et des grands rideaux blancs de Paule Marot, pas très originaux, mais qui font....    riche .
J'ai recherché un dernier lot des croûtes de ma jeunesse et je pense que tu seras ravie de voir qu'elles ornent vos murs.
Envoiue un mot à la pauvre Tante Note assez mal en point et plus maigre que jamais. Je t'enverrai l'adresse exacte d'Annie, je crois qu'elle est aux "Solanelles" une pension très connue dans la station avant les Houches et Chamonix, mais j'avais demandé que l'on ne parle pas de ton escapade à tes oncles. As-tu enfin reçu les skis envoyés avant le paquet il y a plus de 10 jours mais par la gare de Versailles.
Le crayon est ignoble, j'espère que tu pourras me lire. Ecris-nous souvent, envoie nous de bonnes nouvelles pour nous faire plaisir, nous t'embrassons, ma chèrie, bien tendrement      Maman
"

Lettre de Claude à Fanny, hiver 52 ?
"Combloux le 18 février
Ma très chère
Mes deux "coturnes" de chambre sont relativement sympathiques. L'une fait le Louvre et l'autre le monitorat de gymnastique. Mais j'ai demandé à être seule car je pourrai sans vergogne m'allonger par terre sur le tapis. Je vois de ma fenêtre le mont Blanc, et c'est très curieux car il fait peu d'effet. On a l'impression de pouvoir facilemement arriver en haut. Combloux est un petit trou à flanc de coteau d'où on peut faire des tas d'excursions. Un certain nombre de durs ont été hier au mont d'Arbois, d'autres au Brévent et les 3èmes sur le lac de Genève. Il faut dire que, à la veille de partir, ça vaut la peine de faire connaissance avec la région - tout ça en stop bien entendu.
Je vais te raconter la journée d'hier, lever en principe à 9h, 9h20 pour ceux qui aiment leur lit douillet. A 9h1/2 on se réunit dans la salle à manger autour de tables rondes pour déjeuner, je prends des flocons d'avoine, meilleurs que ceux de Sceaux, à saciété de la compote de pommes et pain. Je préfère cela au café au lait. A 10h je suis partie me promener sous un soleil caniculaire dans la neige. Toutes les péronelles font du ski... en leur faisant un peu la cour j'ai obtenu qu'elles me prêtent leurs instruments et j'ai descendu à fond de train une piste magnifique avec remonte pente. En bas je me suis cassé la figure et fait une entorse. mais ça n'a aucune importance, je boitille un peu, mais je peux très bien marcher, je ne regrette rien pour ces 5 minutes de ski. Après le déjeuner, sieste très silencieuse puis j'ai été mettre des lettres à la boite à 200m d'ici, suis revenu chanter une cantate de Bach... je chante et déchiffre mieu x que je ne croyais. Ensuite j'ai dormi jusqu'au dîner puis à la veillée ,j'ai écouté la mer de Debussy et valse de Ravel commentées par un garçon qui prépare le conservatoire. Schoen, schoen, on est tout à fait libre de faire ce que l'on veut, et quand je serai seule dans une chambre je serai encore plus libre.
Je suis pour l'instant un peu assommée et abrûtie par le climat. Je fais de l'aérophagie à m'en couper l'appétit et dors comme une brute.
L'atmosphère est très sympa. les nouveaux ont l'air un peu cornichons. J'ai retrouvé Geneviève X une grande chèvre scientifique du camp de ski de l'année dernière. Je ne sais pas si elle est tutu ou autre chose mais elle a été très fatiguée et passe 2 jours ici pour voir des amies - en fait elle est à une quarantaine de km d'ici. Voici toutes les nouveautés. Ecrivez moi Baisers    Claude

Ce qu'il y a de plus extraordinaiore ici, c'est un poste émetteur que vous pouvez entendre à Versailles...    nous radiodiffusons toutes les veillées qui sont le plus souvent culturelles.

Si tu voulais être convenable tu m'enverrais mes skis, le plus tôt possible, Chalet des Etudiants, Combloux. - recommandés - en remplaçant les ficelles par des courroies. C'est ennuyeux de se les faire prêter et encore plus ennuyeux d'en louer surtout si on veut en faire 5 minutes par jour étant donné que le tarif de location est 150F pour 1 jour. Adieu ma chère, il y a 30 cm de neige.


Retour accueil