Claude Rougier en famille à Sceaux et Versailles, 1946-53

61

Retour accueil

Année scolaire 1946-47
Claude était à Sceaux et allait au lycée Lakanal en classe de Philosophie


(détails) Lycée Lakanal, classe de Philo en 46-47

Diplôme du Bac Philo 1947


Carte de visite de Claude


(détails) 1946, Versailles, Claude et Fanny


Claude, photo identité 46


Fanny, photo identité 46


(détails)


(détails)
Août 46, vacances à Sceaux, visite à Versailles


Claude, photo identité 46


Fanny

 


lettre de Claude à Fanny, rentrée au lycée Lakanal en octobre 46

"Ce matin, c'était la rentrée, et toute la série d'émotion lorsque l'on ne connait ni les camarades ni l'établissement.
Les filles sont en général très sympathiques. Nous avons eu ce matin chimie, 2h de philo et sciences nat. J'ai 9h de philo par semaine, il y a de quoi radoter! Pour le moment nous sommes 14 élèves, mais celles qui repassent le bac
(le 1er bac celui de la fin de 1ère) et l'auront réussi viendront bientôt. je vais 3 fois en classe à 9h1/2, vive la grasse matinée.

Il fait à nouveau mauvais temps. Mais tâche de te promener dans la montagne. quand Papa sera avec toi allez faire des excursions! Je vous envie à l'avance, car pour nous voila le travail qui reprend. Mais je pense bien ne pas m'abrutir et me transformer en rat de bibliothéque. j'ai déjé pensé et décidé d'en faire juste assez pour décrocher la deuxième partie du bac!
Tout va bien je pèse maintenant 37 kg. Je prends un médicament qui me semble excellent, qui me donne de l'appétit. c'est un recalcifiant le "panbiol".

Tandrée nous initie aux premiers travaux de la couture, nous apprenons à coudre à la machine et finissons un vieux tablier! qui date de 1926. mes gants seront bientôt finis.
Sur ce, je te quitte car je pars en classe.
Je t'embrasse bien tendrement             Claude


(détails) vers 1947-51


(détails) vers 1953?


Claude, photo identité 46

A partir d'octobre 1947, Claude était à Versailles où ses parents se sont installés dans un logement de fonction à l'école d'horticulture, 6, rue Hardy
Elle s'est inscrite à la Sorbonne pour y préparer une licence d'Histoire.

En 1947-48, elle a passé le certificat d'Histoire Moderne et Contemporaine.
En 1948-50, elle a passé en 2 ans le certificat d'Histoire du Moyen-Age, retardée par plusieurs séjours de longue durée dans des maisons de repos à Argueil et Combloux notamment (voir chapitres 65 et 66).
En 1950-51, elle a passé les certificats de Histoire Ancienne et d'Histoire de l'Art Antique, ce qui lui a donné le grade de Licencié ès Lettres.


1950


(détails) vers 1951


(détails) vers 1950


La carte d'étudiant de Claude et son diplômede licence ès lettres

 

 


Grand père a surveillé de près le poids de Claude depuis l'été 48 jusqu'à l'été 49. Claude était fatiguée, avait de la fièvre, elle a passé un mois à la maison de repos d'Argueil en octobre 48, puis plusieurs mois à la montagne à Combloux au printemps 49. Pendant l'été 49 elle a été à Gerdes


 






Lettre de Claude à Granie, qui semble en villégiature de repos sur la côte d'Azur, printemps 1948 probablement

"Sceaux le 1er
Ma chère Maman
Tu dois faire le lézard sur la côte, les pieds dans l'eau salée et le soleil envoyant ses chauds rayons sur ta peau délicate. Heureuse mortelle de ce pays fortuné!
Aujourd'hui il fait ici un temps digne de rivaliser avec celui de la côte d'Azur et Paris sentait presque la poésie et les fleurs. J'ai été cette après-midi écouter sagement mes cours. "Les idées sociales au XIXème siècle" vont bientôt me convertir au socialisme - ou peut-être même au communisme (il est d'ailleurs temps avant que le grand soir n'arrive!) Notre professeur est vraiment très bien: c'est un remueur de foules.

Samedi et dimanche j'ai été pour me changer les idées au week end guiguide. départ à 6h1/2 du soir, 10 km à pied - Fanny prétend 5 - arrivée dans une ferme aux murs épais et hauts avec de grands chiens aboyeurs pour nous accueillir - très cinématographique en somme - Coucher à minuit après une veillée très intellectuelle. sommeil fugitif et rats dans la paille et pour finir courbatures dues à la dureté du sol et la lourdeur du sac.. Le lendemain matin pour ne pas changer les traditions nous avons fait la cuisine dans un bois, et l'après midi nous avons été voir des familles ouvrières et des petits vieux. Les gens du ??    sont agréables un peu trop intellectuels peut-être de telle sorte qu'il devient quelque fois fatigant ou tout au moins peu reposant de bavarder avec eux..
Je me suis fait inscrire au voyage d'études de Bretagne - retour le samedi matin à Paris - mais je n'ai guère de chances d'être acceptée car il y a 30 inscrits et 15 places la priorité étant donnée aux anciens.
J'ai été 2 fois au musée d'art moderne; j'espère que tu es tombée en extase devant les sculptures modernes de Gargallo et Zadkine. Je suis profondément déçue de voir que Vonette ne les a même pas remarquées. Le Christ au Mont des Oliviers d'Hermine est bien - ton tableau vaudra des mille et des cents - mais je n'ai même pas remarqué Guérin (?) . As tu vu l'exposition Klee, elle m'a beaucoup plue - Vonette par contre m'a dit n'y avoir rien compris - décidément nous n'avons pas les même goût......
Tandrée s'agite toujours autant, Bonne Maman a quelques" malaises". fanny ne tourne pas mal (du moins de ?? ) Papa va bien et moi le moral est inégal. Après ces propos pleins d'humour, je te dis repose toi bien et surtout amuse toi bien. Tendres baisers           Claude




Carte de Monique Lafforgue, une amie de Claude devenue religieuse, elle parle des études en Sorbonne, 14-8-1950, adressée à Versailles, 6 rue Hardy et renvoyée sur Gerde par Bagnères de Bigorre
"Assisi le 14 août
Ma vieille Claude je suis à Assise depuis 5 jours - je suis partie comme celà, j'ai écris après.
J'ai vu que tu étais reçue, que vas-tu faire maintenant, géo, histoire ancienne? Mon frère est collé pour la seconde fois à l'oral de l'agrég d'histoire - Yvonne Kirchner est reçue, Madeleine Vaucelles que Fanny connait sûrement, collée aussi. J'ai retrouvé Asssise et le monastère comme si il n'y avait que quelques jours que je les avais quittés.
Bonnes vacances pour toutes deux, écris moi quand tu voudras. de mon couvent d'Italie je prierai pour tous mes amis. Bien amicalement à toi et à Fanny. Monique

M. Lafforgue Monastère des Clarisses Colettinis Françaises, Assisi Italie

Ci contre une autre lettre de Monique Lafforgue, très longue, racontant en détail sa vie de religieuse, assise 8 janvier 1951
Voici le début de la lettre:

"Assisi le 8 janvier 1951
Chère Claude
Merci de ta lettre du moisde septembre qui m'a fait grand plaisir, tu verras que je ne t'ai pas oubliée puisque je te réponds enfin. Tous mes voeux de bonne etsai te année à partager avec ta soeur. que faut-il te souhaiter endehors des succès universitaires auxquels tu n'attaches pas une importance excessive, sans doute, désires tu comme toutes les filles de 20 ans ou plus connaître ta voie, savoir ce que Dieu veut de toi, alors je demanderai pour toi au Seigneur qu'Il t'éclaire et que son Amour soit toujours une réalité pour toi.
Ainsi après de bonnes vacances tu t'es remise au travail, qu'as tu passé en octobre, j'ai prié pour toi au moment de la rentrée et des examens et en pensant à mes camarades et amis et à mon frère qui rentraient, je me suis frottée les mains de rentrer à Assise et d'en avoir fini avec les examens, quelques bons souvenirs que m'aient laissés mes quatre années de Sorbonne; tu es donc brouillée avec la géographie, il y avait il me semble un changement pour géo géné. En Ancienne il y a beaucoup à faire, car plus qu'en Moyen Age les notions nous manquent, mais c'est intéressant surtout pour les latinistes.
-
Claude a choisi en octobre 1950 de préparer le certificat d'Histoire Ancienne, plutôt que la Géographie, après avoir fait Histoire Moderne et Contemporaine (1947-48) et Histoire du Moyen Age (en 2 ans 1948-50) -
.................".

Lettre de Rome de 1952, le 25 juillet

Pour obtenir une licence d'enseignement elle aurait dû passer un certificat de géographie, qu'elle a présenté à 2 reprises à la fin des années scolaires 51-52 et 52-53, sans succès.





(détails) 6 octobre 1952 - Carton offert par Granie à Claude. Claude s'est fait couper les cheveux courts à cette occasion, Une grande natte blonde a été conservée (Vierville).


(détails) Claude vers 1952, avec des grandes nattes


1953, sans ses nattes

 

 

 

 

 


1953 Dans le parc de Versailles

1953


(détails) 1953 Claude avec une amie dans Paris


Carte de Auberges de Jeunesse


En 1951-52 et 1952-53, Claudea donné des cours à l'Ecole Sainte Ursule, ci dessus les horaires des cours de latin et français
Ce travail a été fait sans déclaration à la Sécu...


(détails) 1953 Invitation au rallye de Versailles et carte de visite
1953


Cartede l'Ecole des Beaux-Arts de Versailles

 

 

 

Lettre de Claude à Granie, qui doit être en repos quelque part à la campagne, mais pas à Versailles.
Claude vient d'arriver à Dampierre pour Pâques, après avoir passé un moment en Bretagne (8 ou 15 jours ? ) en course géologique, dans le cadre de son certificat de géographie, on est donc en 1952 ou 53, probablement

" Ma chère Maman,
Comme une petite fille bien sage, samedi j'ai pris le train toute seule et je suis arrivée à Dampierre pour rejoindre la smala.
Ma semaine en Bretagne a été épatante. Nous marchions beaucoup à vrai dire - il nous est arrivé de faire 40 km par jour, mais la moyenne était 20 km - mais comme je suis solide, je n'ai absolument pas été fatiguée. Toutes les expéditions étaient bien choisies et j'ai pu contempler les bocages verdoyants entourés d'arbres, un peu à la Van Gogh; les landes d'ajoncs fleuris; et les bois parsemés de lacs. naturellement nous nous penchions sur les cailloux, expliquions le pourquoi des creux et des bosses...    et maintenant je suis une enthousiaste de la géologie tectonique etc..    car sans avoir appris beaucoup de choses, je peux dire qu'au moins j'ai acquis dans ce voyage le sens scientifique de la nature.
Ce que j'ai préféré a été naturellement le dernier jour passé au bord de la mer sur la côte d'Erquy au Val André. Le Val André est atroce mais la côte combien ravissante. Nous nous sommes déchaussés, et nous avons couru comme des cabris, de roche en roche, tombant dans les flaques d'eau, gobant les moules et les coquillages; puis nous nous sommes mis en petite tenue et nous avons joué aux sirènes dans l'eau. Elle était glaciale mais portait merveilleusement et le soleil merveilleux nous réchauffait à souhait.
L'après midi nous étions un vendredi saint, les Papistes ont fait un chemin de croix, puis comme il faisait décidément très chaud nous nous sommes rebaignés après avoir fait de l'alpinisme dans les rochers.
Chaque jour nous couchions dans un lieu différent; on mangeait bien - et nous avions tous bon appétit.
Le milieu était très amusant....       ....heureusement nous étions une demi douzaine qui formions une agora aristocratique, et à vrai dire très agréable. il y en avait qui avait de l'esprit et qui faisaient rire tout le monde.....      Bref je suis ravie de mon voyage, et chaque fois qu'à bon compte on peut aller par monts et par vaux, il faut en profiter.
Depuis que je suis à Dampierre, je me repose, j'en avais d'ailleurs assez besoin, car j'ai les pieds en bouillie. Hier les ???    sont venus et nous avons banqueté chez les Hoilleux - poulets moult gâteaux etc.. - et aujourd'hui j'ai décrété être de cuisine car rien n'est plus tuant que d'être quatre femmes à tourner dans une pièce. Elles ont toutes mal au foie et je pense qu'une purée de pomme de terre leur suffira.
Ramène moi de beaux cailloux et repose toi bien
Gros baisers de ta grande fille      Claude


Retour accueil