Les Rougier vers 1935-38

526


Retour accueil

A Sceaux en 1935-38


(détails)- Fanny et Claude, Sceaux, Pâques 35 


Lettre du parrain de Claude: Francis Scola, à Claude, 1935. Francis habitait Paris en 1935.

Paris ce 22 nov 35
Ma petite chérie
Décidément je serai toujours un gros paresseux pour écrire et je te permets de m'en faire le reproche lorsque tu reviendras à Paris pour les fêtes prochaines de la Noël et du Jour de l'An, je l'aurai bien mérité. Cependant ta petite lettre m'a fait grand plaisir et j'aurais voulu y répondre plus tôt, malheureusement elle a beaucoup voyagé en passant de ma table dans toutes mes poches de veston et de pardessus (il y en a une quinzaine) et je ne la retrouvais jamais au moment où je me disposais à t'écrire. C'était la guigne! Quoiqu'il en soit, je te félicite de tes progrès et de ton désir toujours plus grand d'aller à l'école pour devenir une petite fille instruite et bien élevée.
Tu écris et tu racontes déjà très bien. La prochaine fois tu me diras si tu es sage, si tu ne fais pas enrager papa et maman et si tu n'asticotes pas de temps en temps ta grande soeur. mais ce serait tellment vilain que je n'ose croire cela de toi qui est la plus adorable des filleules. Au revoir ma petite chérie. N'oublie pasde me dire ou de me faire savoir par ton papa ou ta maman ce que tu voudrais que le petit Noël t'apporte, à condition bien entendu que tout le monde soit content de toi.
Toute la famille va bien et nous avons de bonnes nouvelles de Louise. Elle me charge de ses affections pour vous quatre auxquelles j'ajoute mon baiser le plus retentissant pour toi.
Ton parrain Francis


(détails)


(détails)- Fanny et Claude, Sceaux, Pâques 35 


AM36 -(détails)- Fanny, Sceaux, vers 1936



Carte de BM , vers 1938, écrite de Sceaux aux 2 soeurs Fanny et Claude qui sont à Dijon, au 7 place Auguste Dubois.

 

 

 

 


(détails) Sceaux, Pâques 35, Claude, Bonne-maman, Grannie, Fanny
 

(détails) Sceaux, Pâques 1937 ou 38, Grand-Père, Fanny, Claude 


Bonne Maman de Sceaux vers 1935


(détails) Sceaux, vers 1937

Lac de Misurina, 1935, en Italie du Nord (ou en Autriche?), encore un docteur qui prescrit cette fois la haute montagne (1500m), mais c'est un climat plutôt trop violent et Grannie trouve encore que les résultats sont douteux.


(détails)


(détails)


(détails)


Fanny et Tandrée

Vers 1936, à Sceaux, les cousins Maillet et les cousins Rougier, aux Imbergères, avec Bonne Maman de Sceaux


(détails) Sceaux, juillet 1936
de g à d: Francis, Jacques, BM de Sceaux, Paulette, ?,?, Louis Scola, Pauline, Grannie, Grand-Père
et en dessous, Fanny et Claude


(détails) Jacqueline, Louis, Paulette, et les 2 soeurs Rougier
__________

 

 

 

 

 


(détails) 20 août 35, Annie et Yvon


(détails)les 4 enfants d'Etienne, vers 1936


(détails) Jacques, Annie, Claude, Fanny, Colette, Yvon, Michel

 

 

 


La Petite France


(détails) Strasbourg 10 juin 36
dernière année en Alsace


En août 36, les Rougier déménagent à Dijon et envoient leurs 2 filles à Sceaux pour quelques semaines. Claude écrit la lettre ci-contre.

Les Rougier seront installés jusqu'en septembre 39 dans un appartement récent d'un bel immeuble récent, au 5ème étage, 7 place Auguste Dubois.

Au début de la guerre, Grannie et ses 2 filles quittent la grande ville menacée de bombardement pour se réfugier avec la famille de Marcel Maillet à Cancon, un petit bourg du Lot-et-Garonne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Strasbourg, 1936


"Ma vie" : document réalisé par Claude à l'école de Mlle Brandt en 1936 à Strasbourg, voir ci-contre la transcription.

3 bulletins scolaires de l'année 1935-36:
bulletin du 1er trimestre
bulletin du 2ème trimestre
bulletin du 3ème trimestre

Après une lettre à la directrice de l'école nouvelle en 1939, voici la réponse (de Mlle Brandt probablement)


Lettre écrite par Claude à son père, pendant le déménagement vers Dijon.

Jeudi 20 aout 1936
Mon cher papa
Nous avons été chez tante guite parce que c'était l'anniversaire des jumeaux et après nous avons un peu joué, on a gouté et il y avait un bon gateau pui il y avavit deux bougies bleues et deux bougie roses. misotte avaent avant souflé aussi une bougie et jaqui. et apre nous avons gouté et de nouveau, nous avons jouer et après nous avons rentré. et aujoure'hui il fait bien mauvait. Je t'embrasse bien forre insi que maman.
claude

"Ma vie
Claude Rougier

1929
Je suis née à Sceaux le 6 octobre
mais le mois suivant je suis venue à Strasbourg.
quand je suis née j'avais de tous petits cheveux qui étaient très très noirs. aujourd'hui j'ai blondi.

1930
Je suis malade
J'ai la coqueluche je suis dans mon lit je dors et je tousse toujours

1931
je suis dans ma chambre
je joue aux cubes sur la table de ma chambre
Je suis dans l'orangerie   c'est ma maman et Claude

1932
Je suis à horodberg
je joue avec mon cousin Louis à la balançoire

1933
La mer

1934
La bourboule

1935
Misurina

____________


Au dos de la lettre de Claude du 20-8-36, un mot de Bonne-Maman de Sceaux/

"Rien de bien nouveau, les petites vont très bien et sont sages. Le temps est moins chaud et j'espère que l'emménagement n'est pas trop pénible. Nous avons fait hier la connaissance de Mr Bellet, professeur, il ressemble étonnamement à son frère et parle de Dijon comme d'une ville très agréble.
Andrée me demande votre adresse, mais je n'ai toujours rien reçu pour lui envoyer une lettre - ne compte donc pas sur elle.
Bons baisers à tous les deux et bon courage. M. Maillet

 

 

 

 

 

 


Carte de Tandrée à Fanny et Claude, 1938?
Mes minettes chéries
Je suis bien contente de vous voir bientôt! Quelle bonne idée de venir à Sceaux. J'irai sans doute voir Colette à Pâques mais je ne serai pas longtemps partie. je suis très fière que Fanny ait été 1ère en chant. J'espère que vous allez m'apprendre de belles chansons pendant les vacances et nous jouerons bien ensemble .
Je vous embrasse bien affectueusement
Andrée

__________


(détails) "Ma chère maman, comme tu m'as bien soignée je t'écris une petite lettre. J'ai eu un très bien pour le présent. et on a été au musée préhistorique et on a vu beaucoup de choses
(pour la fête des mères)


lettre de Vonnette à Claude, 1936?

Ma chère Claudet
Je suis en effet fort confuse de répondre si tard à une si jolie lettre.
Car j'ai beaucoup admiré et fait admire autour de moi, la jolie écriture de ma filleule! J'ai été très surprise et agréablement j'ajoute.
mais on me dit que tu as beaucoup grandi, alors évidemment quand on devient grand il faut bien que la sagesse vienne avec.. autrement on ne serait qu'une Bécassine!...

Je m'amuse toujours le jeudi avec mes petites filles.
Pour la Ste Catherine
on avait fait une belle fête. Toutes les grandes étaient déguisées. Il y avait 2 gugusses! une belle grosse fraise, les petites avaient fait des comédies très mignonnes. Et puis après tout le monde a eu des bons gâteaux. et j'espère qu'on aura un arbre de Noël aussi. Et comme on est cent petites filles, le Père Noël l'envoie toujours très grand!
Je pense que tu vas maintenant ma chère Claudet, te défâcher avec ta marraine qui a tout de même fini par te répondre. Toi tu lui as promis des dessins depuis très très longtemps et elle les attends encore! sans se fâcher.
Je t'embrasse bien fort ainsi que Fanny.
Y. Thirion
Ton tablier était très très joli... mais tout de même un peu petit pour moi. Je n'ai pas pu entrer dedans!

 

 

 

 

 


lettre de Claude 1936

Ma chère bonne maman et ma chère Tandrée
Ma variselle est apeprè fini, mes boutons ont tous des croute elle ne sont pas encore tombé, je suis sorti cette après-midi pendant 5 mn j'ai fais le tour de la place auguste du bois. Irène est encore à l'opitale, elle a écrit à maman, elle a écrit qu'elle aller mieu que sa fièvre avait baisait les infirmières était très gentille mais qu'elle s'ennuyait énormément que personne ne pouvait la voir et elle devait peut être resté à lhopital jusqu'a noël. Alors nous pensons aller chez le général si je n'es plus de boutons. Fanny a repris la classe lundi. il y a beaucoup de neige peut être 6 centimètres.
On ses fait de jolis cachené on devait les donner à l'école pour les pauvres mes il était trop tar alors on les a gardé pour nous sa tombe bien il son bleu clair et bleu marine.
Au lycée, mardi il y a eu un arbre de noël Fanny y a été mes pas mois, Fanny mas dis qu'il y avait eu un grand gouter elle a eu un tarte au prune un gateau feuileté un petit beurre et une mandarine, chaque classe a récité une récitation c'était celle qui récité le mieu qui récité devant l'arbre de noël ça a pas été fanny elle a chanté mon beau sapin et d'autre encore et en partant la directrice leur a donné des bombons, mes Fanny a du apporter un franc. J'espère que tous le monde va bien moi je ne vais pas trop mal.
Je vous embrasse bien fort ainsi que toute la famille
Claude

 

 

 

 


Claude en colonie de vacances au Struthof, vers 1935


Lettre de Grannie à Claude, 1937

30 mai (1938, Claude est en colonie à Lans en vercors)
Ma chère petite Claudet
Je suis bien contente des bonnes nouvelles que tu nous envoies. Je pense que tu viens d'avoir une période de très beau temps, pendant ce temps je suis allée en voyage, je suis allée à la 1ère communion de ma filleule Odile
(Gauvin), la petite fille qui habite Compiègne et qui m'écrit de temps en temps, il y avait si longtemps que je ne l'avais vue qu'elle ne m'a pas reconnue, car elle était alors très petite. c'est une grande fille de 11 an 1/2 qui est très sage et très gentille, elle avait une belle robe blanche, en l'honneur de sa 1ère communion ses oncles et tantes et ses grands-mères étaient venus et aussi moi qui suis sa marraine.
Je suis passée à Sceaux et j'ai vu tout l emonde. On m'a dit que tu avais écrit des lettres, on était content de tes nouvelles et de savoir que tu grossissais bien et t'amusais beaucoup. je suis allée voir aussi le docteur Bécart, il a dit qu'il renverrait son petit garçon à Lans.
je suis rentrée samedi à Dijon et figure toi Fanny travaille maintenant très bien, elle a promis de ne plus être dans la lune, aussi elle est 3ème en récitation, 6ème en géographie et Mlle Garcin a dit qu'elle avaiit encore de bonnes places et de bonnes notes.
hier nous sommes allés nous promener et déjeuner sur l'herbe mais le soir tous les tramways et les autobus étaienet pleins de monde et nous sommes rentrés seulement à 8h1/2 le soir aussi Fanny avait très sommeil et le matin elle n'est pas allée en classe pour dormir plus longtemps.
Au revoir mon Claudet, nous t'embrassons tous bien fort, ta maman.
Un jour que tu seras en veine d'écrire, écris à ton parrain Mr Scola, 13 avenue Emile Laurent Paris

4 lettrres écrites par Claude vers 1938:
12 janvier 1938
1938?
1938?
Printemps 1938

Colonie de vacances à Lans en Vercors, 1937


(détails)


Vercors


Carte de Tandrée à Claude qui doit être à Lans. avril à juillet 37

Sceaux samedi
Mon cher Claudet
Trouves-tu quelquefois de jolies fleurs comme celles ci dans la montagne?
J'ai été bien contente d'avoir de tes bonnes nouvelles par ta maman et de savor que tu t'amuses beaucoup. As tu des petites amies de ton âge? Tu m'apprendras à jouer à la belote quand tu viendras à Sceaux car moi je ne sais pas! Bonne Maman et moi t'embrassons bien fort .
Tandrée

Lettres de Claude du printemps 1937, écrites de Lans:
7 avril 37
mi avril 37
27 avril 37
11 mai 37
24 mai 1937
8 juin 37
6 juillet 37

Et voici des lettres envoyées par la responsble de la colonie de Lans, Mme Maréchal:
26 mai 37
9 juin 37
17 juin 37
21 juin 37


Facture pension Claude à Lans en V.


Pesées de Claude en pension


Carte de BM à Claude qui doit être à Lans (printemps 1937)

Sceaux samedi
Ma chère Claudet. J'ai eu de tes bonnes nouvelles et je sais que tu commences à engraisser. Je pense que tu seras une bonne grosse fille quand tu reviendras. Ici les petits cousins et cousine vont tous bien mais il fait encore froid malgré les fleurs aux arbres! Je t'envoie une sainte Vierge avec son petit Jésus que tu regarderas de temps en temps et nous t'embrassons bien mon Claudet, Tandrée et moi, de tout coeur. M. Maillet


(détails) Dampierre 8-38


(détails) avec Jacques Maillet?


(détails) avec Jacques et Michel Maillet?

A Dampierre, vers 1938


(détails) Claude, Dampierre vers 1938 


(détails) Fanny et Claude

 

 

 

 


Décès de Sidonie Person-Charpentier ou Bonne-Maman de Dampierre, le 20 avril 1936


(détails) Sarry, Pierre Maillet, Jessé et les 4 premiers enfants

1 lettre écrite par Claude en été 1939 de Dampierre:
Eté 1939