(détails) Sidonie Person, jeune fille, vers 1860


(détails) Sidonie PERSON à 18 ans en 1863)


Sidonie Charpentier-Person, vers 1870
et ci-dessous, vers 1890

(détails) Sidonie

Sidonie PERSON, épouse CHARPENTIER
née le 13 Novembre1845,  décédée le 20 avril 1936, à 90 ans
Arrière grand-mère de Claude

472

Retour accueil

 

Sidonie Person, fille de Jean Baptiste Adeline Person et de Modestine Collet était fille unique et elle a été très choyée par ses parents. Elle est devenue seule héritière, car le frère de son père n'avait pas d'enfant.

Mariée à Emile Charpentier, ils ont d'abord vécu à Epense avant de venir à Dampierre dans la maison dite "la chambre à four" puis d'y faire construire vers 1873 la maison actuelle de Dampierre. Les parents de Sidonie (Adeline et Modestine Person) ont alors quitté la ferme familiale pour se retirer dans cette maison de leur fille, où ils habitaient le petit appartement du rez de chaussée. Les Charpentier étaient installés à l'étage.
Elle a épousé Emile Charpentier, notaire à Epense, et a eu 4 enfants, dont deux ont vécu:

Les enfants des Charpentier-Person:

                1 -   Jeanne, née et décédée à Epense, vers 1870
                2 -   Marie, née en 1871 et décédée en 1872, à Epense

                3 -   Marguerite, 1873-1959,  "tante Nitte", "bonne-maman de Sceaux",  grand-mère de Claude, née à Epense le 4 mai 1873

                4 -   Jeanne, 1875-1954,  "tante Notte"

Jeanne était passionnée de photographie, on lui doit de nombreuses photos de sa famille et de ses neveux, vers 1895-1913.  Les plaques négatives sur verre sont actuellement à Vierville
Elle s'est mariée à Louis THIRION (+1926) qui travaillait à la Société Anonyme des Matières Colorantes et Produits Chimiques de Saint-Denis, et qui était Champenois lui aussi.

Marguerite, sa fille, grand mère de Claude, raconte (2 récits qui se complètent):

"Ma mère Sidonie Person qui avait une santé délicate étant jeune - très souvent des migraines - s'est fortifiée dans l'âge mûr et elle nous a rendu beaucoup de services en recevant indéfiniment nos enfants. Ils l'aimaient beaucoup et les vacances à Dampierre étaient toujours un grand plaisir.
Après la mort de mon père
(1917), elle vécut seule avec une vieille bonne Henriette qu'elle a eu plus de 30 ans.
Ses dernières années ont été pénibles à cause de sa perte de mémoire, et nous l'avions prise chez nous, pendant 5 ans
(à Sceaux, à partir de 1931) ma soeur et moi puisqu'elle ne pouvait plus vivre seule."

"Ma mère, née à Dampierre le 13 Novembre 1845, a eu une santé délicate au début de son mariage, elle a perdu 2 petites filles, nées à Epense, et qui ont vécu l'une quinze jours, l'autre 6 mois, ensuite, ma sur et moi, (Jeanne et Marguerite).
Les voyages étaient toujours pénibles pour elle; elle souffrait de la migraine comme tant de femmes de son temps. Mais elle s'est bien fortifiée et a vécu 90 ans.
Avec mon père, elle habita Epense pendant une dizaine d'années et revint à Dampierre où mes parents habitaient encore la ferme (celle dite du château).
Le clos appartenait à mon grand-père qui avait loué sa ferme depuis 1866. Ils ont acheté le pré du Moulin.
Elle a fait et organisé la maison et le jardin de Dampierre où nous avons tant joué étant jeunes avec nos amies et mes enfants à leur tour.
Elle m'avait beaucoup aidée quand mes enfants étaient jeunes, les prenant chez elle tout petits, et mes deux filles en particulier y ont passé des années. (Suzanne y a vécu 4 ans 1/2 et Andrée 6 ans) mais ayant attrapé des poux à l'école, Suzanne en fut retirée et revint à Reims chez ses parents
C'était le charme de ce bon Dampierre où nous étions toujours si bien reçus!
Mes parents ont mené une vie très simple malgré une fortune très solide; mon père avait quitté son étude de notaire très jeune et il m'a avoué qu'il s'était ennuyé au début."


Souvenirs de Claude:
"Elle était tout de noir habillée, avec une jupe très longue à l'ancienne mode, et je revois mon étonnement de voir qu'elle avait plusieurs jupons sur elle, un blanc, un noir par dessus, à la mode campagnarde d'autrefois sans doute.
Je me souviens de mon arrière grand mère, elle était à Sceaux et avait perdu la tête, elle trottinait et quand elle m'apercevait, son arrière petite fille, elle m'appelait "petit, petit" car elle ne se rappelait pas de mon nom"

Dans une lettre du 11 octobre 1933, Etienne à sa mère raconte les difficultés de sa grand mère Sidonie qui s'échappait de la maison de Sceaux et se perdait dans les rues.

Marguerite : "je viens d'apprendre que c'est à Napoléon 1er qu'on a présenté le premier sucre de betterave. Jusque là on ne faisait que du sucre de canne - qui était cher - et le sucre était un produit de luxe. Ma grand mère qui était née en 1819 (Modestine Collet-Person, mère de Sidonie) nous le disait et ravie qu'on en trouve alors à bon compte.
Pour moi, je me rappelle que vers 1890, on vendait encore le sucre en pain (le pain de sucre) et je me souviens en avoir découpé, on faisait des morceaux irréguliers bien entendu et nous, fillettes à l'époque, nous ramassions les miettes!.. j'avais 15 ou 16 ans."

Encore des souvenirs de Claude et Grannie:

"Bonne-Maman de Dampierre a organisé toute la maison - faisait les tapisseries ( fauteuils du salon et sièges de la salle à manger  -  bonne, douce, maternelle  -
Grannie y a vécu 4 ans 1/2 et Andrée aussi, pour soulager sa fille Marguerite de ses 5 enfants. Elle prenait les enfants pendant les vacances
(photos faites par Tante Notte, c'est à dire sa fille Jeanne, la mère de Vonnette). Ils y étaient heureux et faisaient les 400 coups."


Voir le récit détaillé de l'exode de 1914-15 par Marguerite Maillet, exode que les Person-Charpentier ont suivis en partie avec les Maillet à Dornecy

Voici quelques lettres écrites par Sidonie Person-Charpentier:
1908, le 6 janvier 1908, écrite de Dampierre, adressée à sa fille Marguerite Maillet qui est à Reims. elle y parle d'un accident arrivé à son mari Emile Charpentier, peut-être la chute qui lui a permis de guérir une paralysie et de remarcher sans sa petite voiture. Sa petite fille Suzanne (8 ans), en pension chez sa grandmère écrit aussi.

1915, le 4 mars, écrite de Dornecy où elle est restée réfugiée quelques mois avec Andrée, pendant que les parents Maillet s"installaient à Epernay. Elle leur écrit en même temps que la petite Andrée (11 ans).

1915, le 9 octobre, écrite de Dampierre
où elle est rentrée avec son mari, Dampierre occupé par de nombreuses troupes françaises. Elle écrit à sa petite fille Suzanne Maillet qui est à Cherbourg avec ses oncles et tante Thirion et sa cousine Vonnette.

1916, le 20 novembre, écrite de Dampierre par Sidonie Charpentier à ses enfants, la santé de son mari est inquiétante. Elle parle de René, qui s'est engagé à la guerre comme soldat, à qui elle a envoyé de l'argent.

1917, le 22 juin, écrite de Dampierre
, peu après l'enterrement de son mari Emile Charpentier, adressée aux Maillet à st-Cyr sur Loire.

Vers 1925, un lundi, lettre écrite de Dampierre à Marguerite Maillet à Sceaux. Sidonie expose ses difficultés avec la ferme qu'elle posséde encore et qu'elle doit vendre.

1926, le 4 janvier, Sidonie, toujours seule à Dampierre, écrit à sa petite fille Suzanne qui envisage de se marier.

1929, le 7 octobre, Sidonie écrit de Dampierre à Maurice Rougier, et parle de la naissance la veille de sa 2ème arrière petite fille Claude Rougier.


(détails) mai 1899, Sidonie


(détails)
Sidonie et son piano, oct 97


JCT034 -(détails)- Sidonie, Dampierre 
vers 1895


(détails) Sidonie et sa fille Marguerite


JCT033 -(détails)- Sidonie, Dampierre 
1893

(détails)


(détails) A Dampierre, 2 amies, Emile Charpentier, Marguerite et Sidonie Charpentier


(détails) 1923



Retour accueil


Faire Part de décès d'une fille de Sidonie Charpentier, le 21 juin 1872


(détails) Les Maillet et les Charpentier en 1896
de g à d: Marguerite M., Sidonie C., Fanny M., Georges M., Jeanne Salleron-Maillet, Henri M., Louise Hermary


JCT106 -(détails)- Sept.1896, à Dampierre, de g à d et de haut en bas: Fanny Maillet-Valser, Augustin Maillet, Jeanne, Georges, Marguerite, Sidonie, André Maillet


(détails) Visites chez les Charpentier en mai 1909
de g à d, debout ?,?
assis: Mme Rouy, Mme Lejuste, Sidonie, Tandrée?, Jeanne Thirion
par terre: Vonnette?, Simone Rouy (future Mme de Saché)


Carte d'alimentation de Sidonie, du 5 juillet 1919, signée du maire


(détails) La maison de Dampierre


JCT180 -(détails)- Sidonie ?, Dampierre vers 1910


(détails)


Sa carte de visite, vers 1920

 


(détails) Sidonie


Henriette, la vieille domestique de la famille?


(détails) Sidonie

(détails)


(détails) avec René, vers 1898


Sidonie vers 1913



Sidonie, dans les années de guerre 14-18


Faire part de décès le 20 avril 1936