(détails) Acte de décès d'une cousine: Suzanne Catherine Person, épouse Hubert


la ferme Person-Collet vers 1900


(détails) un sac de grain de la ferme
Person-Collet


(détails) quelques notes manuscrites de l'oncle PERSON


(détails) la "baraque" à Auve, vers 1905. Les 3 personnages n'ont pas été identifiés.

Ci dessous en 2001(détails)


(détails) Faire part de décès le 2 juillet 1885, de J B Adeline Person


Jean-Baptiste Adeline PERSON
né en 1811, + le 2-7-1885, à 74 ans
et   Modestine COLLET,
née en 1919, + en 1893, à 74 ans

 grands-parents de la grand-mère de Claude

46

la ferme de la Barbillerie ou 
ferme du chateau, actuellement

 

Adeline et Modestine PERSON étaient agriculteurs et ont vécu à la ferme de la Barbillerie, dite ferme du château, ferme qu'ils ont bien gérée et agrandie. On a notamment conservé de cette époque un sac de grain portant l'inscription  "PERSON-COLLET  à  Dampierre"  et une grande louche en argent au chiffre "PC" (chez Claude).
Ils se sont mariés en janvier  1845  et leur fille unique, Sidonie, est née en Novembre.

La grand-mère de Granie, se souvient de ses grands-parents et aussi de son arrière grand père Louis Collet (1789-1879):
 (les parents de Modestine COLLET étaient du village d'Epense, une nièce de Modestine Collet s'appelait Adèle Thévenet qui vivait à Epernay et avait un fils):
Souvenirs de Sidonie Person, épouse Charpentier:


"Un de mes plus anciens souvenirs est la vue d'un vieillard à genoux devant sa table, près de la fenêtre ouverte. Nous étions revenus à Epense que mon père avait quitté en 1876 et il dit : "Voilà Papa Collet qui dit sa prière". Pourquoi ce souvenir m'est-il resté ? Je ne sais mais ce vieillard était mon arrière grand père (Louis Collet), il mourut je crois en 1879. Il avait été cultivateur à Epense et élevé 4 enfants dont l'aînée fut ma grand mère Modestine Collet-Person. Il était électeur censitaire sous Louis-Philippe, ce qui indiquait une certaine somme d'impôts, ils n'étaient que 2 (électeurs) dans ce village.
Sa fille
(Modestine Collet) avait épousé Adeline Person, également cultivateur, en janvier 1845, ma mère Sidonie Person est née en novembre. Ils ont vécu à la ferme de Dampierre (ferme du château ou de la Barbillerie) qu'ils ont bien administrée et augmentée. Mon grand père (Adeline Person)
a été longtemps paralysé, il a fini sa vie avec nous dans la maison actuelle et il est mort en 85. Grand calculateur, il s'amusait à poser des problèmes aux amis, jouait très bien aux cartes et m'a appris la table de multiplication.
Son frère, plus agé que lui de 4 ans
, avait épousé la soeur du Général Appert."

Jean-Baptiste Adeline PERSON était fils de Jean-Baptiste PERSON et de Marie-Madeleine MICHEL (nés en 1787 et 1788), issus de deux familles nombreuses qui s'entrecroisent souvent et d'où sont sortis de nombreux "cousins" et "cousines" de la région de Dampierre. Jean-Baptiste et Marie-Madeleine étaient d'ailleurs cousins germains.
Adeline PERSON avait 2 sœurs et 1 frère:
Les 2 sœurs Sidonie et Modestine(épouse MONTFEUILLARD) sont mortes de la typhoïde (Modestine était venue soigner sa sœur).

Le frère, oncle Jean-Baptiste Eugène PERSON (*2 avril 1807 à Dampierre le Château +17 févr 1890 à Auve) s'est marié avec Marie-Rosalie APPERT (*25 janv 1819 à St-Rémy sur Bussy +16janv1873 à Auve), soeur du général APPERT. Voir les nombreuses photos gardées du Général et de sa famille (page 462).

La grand-mère de Claude (Marguerite Charpentier épouse Maillet) se souvient de cet oncle:

"Une autre personne qui a eu sa place dans la famille, c'est l'oncle PERSON qui a vécut à Auve et fait la "Baraque" (territoire d'une centaine d'hectares qu'il a fait planter de sapins). Il était né en 1807  et avait eu le bras coupé à 20 ans à la ferme de Dampierre où il habitait avec ses parents, cultivateurs de père en fils depuis longtemps. Cette opération s'était faite des plus simplement et il disait lui-même qu'il avait vu "scier son bras".
Les soins d'hygiène étaient rudimentaires à cette époque mais il s'en est bien trouvé et a vécu gaiement ce qui était son caractère. Très bonne santé, gai et amusant, nous aimions beaucoup aller chez lui quand nous étions enfants, et nous y sommes allés avec beaucoup de nos amies qu'on emmenait à la Baraque.

Il était clerc de notaire à Auve et avait épousé la sœur du général APPERT (voir la page 462) qui n'était que capitaine à l'époque. Elle est morte avant ma naissance, mais le général et ses fils continuaient à venir à Auve  où nous les avons beaucoup vus. Le Général a été ambassadeur en Russie de 1882 à 1884, mais il était resté simple et gentil et venait chaque fois à Dampierre.


L'oncle qui voyageait seul dans sa petite voiture découverte avec un cheval bien tranquille était encore allé à Suippes le dernier jour. Il est rentré un peu fatigué et le lendemain matin, il mourait avant que le médecin soit arrivé.
(Sa tombe est à Auve).

La "Baraque" qui était en plein rapport, a été pour nous un but de promenade pendant longtemps. Il y avait des fruits de toutes sortes." 

(le domaine comprenait 100 ha plantés de pins et a été vendu par la famille entre les deux guerres, le chalet en bois dit "la baraque" existe toujours, Michel BESSON sait y aller au milieu d'un petit bois près de Auve).

Voir le rapport présenté à la Société Académique de la Marne en 1883 à ce sujet. (retrouvé en 2005, par Dominique Delacour, historien à Auve). Ce rapport de Monsieur Lequeux a conduit la Sociéta Académique à décerner en 1883 à Eugène Person la Médaille d'Argent, Grand Module.

La grand-mère de Claude parle aussi de sa grand-mère Modestine COLLET-PERSON:

"Ma grand-mère Modestine COLLET, mariée comme je l'ai dit à Adeline PERSON, a beaucoup contribué à la prospérité de la ferme, très aimée des ouvriers et dans ce temps-là la main d'œuvre était énorme, au temps de la moisson en particulier.
Elle s'est beaucoup fatiguée et tenait sa maison et son jardin de façon parfaite, ordre et propreté. On m'a raconté qu'elle faisait l'aumône comme personne, sachant toujours trouver quelque chose d'utile à donner. Elle est venue chez nous en 79-80, l'année d'un hiver très rigoureux et elle est morte en 1893.
Elle n'a eu qu'une fille Sidonie Person qui fut ma mère."


(détails) Mme Adèle Thévenet, d'Epernay, fille d'un des frères de Mme Collet-Person

Adèle Collet-Thévenet, de Reims
nièce de Modestine Collet,
ci-dessous, enfant

(détails)


Oncle Cadet et sa femme, d'Epense
entre eux, leur fils.
oncle Cadet était semble-t-il un frère de Modestine Collet



 

 

 

 

 


Modestine COLLET
 


(détails) Roger Collet, un neveu de Modestine?

(détails)


Mr Vatrin, marié à Eva Collet à Givry en Argonne


Anne (? famille Collet?
)


(détails) Le fils d'Adèle Collet-Thévenet



Obeline Thévenet


Mme Soudant, (cousine côté Person)


(détails) Soudant, neveu côté Person, filleul de Sidonie Charpentier



 

 

 

 

 

 


Les 6 miniatures ci-dessous (à Vierville actuellement) ont été données à Grannie par l'épouse de Marcellin Michel (Anne-Marie Camus 1844-1932). Elles représentent des cousins Hurault-Person, vers 1840, sans que l'on puisse les identifier:

Souvenirs de Grannie:
"Les Hurault - Person, de Berzieux, descendent d'un aïeul commun, François Person, de Sivry-le-Perche (près de Verdun), né vers 1715.
Ceux-ci (neveux du curé de la cathédrale):

Auguste Hurault, marié à Hortense Rémy, 3 enfants:
1-Virginie, épouse Jules Ferlet, président de tribunal, qui ont eu 3 enfants: Suzanne (mariée à Auve?), Georges , et Anne-Marie.
2-Georges, décédé sans enfants
3-Marcelle, mariée à Paul Verdenal, docteur en médecin
e"

Souvenirs de Claude Rougier:
"il y a quelques miniatures de la famille Person-Michel-Hurault chez Granie qui lui ont été données par la mère de Léon Michel, fâchée contre sa belle-fille: "je vous les donne parcequ'elles sont parentes avec vous à la 13ème génération"
.


Retour accueil