Dampierre, vue aérienne
L'agrandissement montre les différentes fermes
 

(détails)


(détails)
Extraits des "Vestiges d'habitat seigneurial fortifié du Bas-Pays Argonnais"

(détails)


(détails)


tableau généalogique des comtes de Dampierre, voir leur Histoire des Comtes de Dampierre, d'après une étude l'Université de Reims 

  


Plan cadastral de Dampierre en 1856

Vers 1900, Dampierre était un village de quelques 300 ou 350 habitants où  étaient installés la plupart des services nécessaires à une petite communauté et notamment:
- un maire et un secrétaire de mairie
- un cantonnier
- un curé et même aussi un vicaire 
- un médecin (Dr. Flamain)
- un vétérinaire
- un boulanger
- deux cafés avec commerces
- un forgeron
- une poste
     pour une dizaine de grandes fermes avec polyculture, élevage, basse-cours, etc.. le notaire était à Epense, à 8 km.

 

Le moulin de Dampierre

Voir les archives de l'Association des Moulins Marnais (AMM)

 Histoire de Dampierre-le-Château
origine des Michel, aïeux de Grannie

A l'époque Mérovingienne, le village de Dampierre-le-Château semble s'être appelé Mirland, nom d'origine germanique, comme les seigneurs Francs de l'époque, avec une église dédiée à Saint Maurice (comme l'église actuelle).

La région a été évangélisée alors par le moine irlandais  Saint Rouin, qui fonda en 642 l'ermitage qui porte aujourd'hui son nom, près de Beaulieu-en-Argonne

Aux temps Carolingiens, une division territoriale du Comté de Champagne s'est appelée l'Astenois avec Stadunum ou Sainte-Menehould pour capitale et les bourgs de Vitry-le-François et Bar-le-Duc.

Les seigneurs de l'Astenois étaient vassaux du comte de Champagne et les plus puissants d'entre eux étaient ceux  de Dampierre, installés à l'origine au Vieil-Dampierre.

Par la suite, ces  seigneurs ont dû s'établir, dès le 11ème  siècle peut-être, dans un important château fortifié (en bois probablement)  sur la butte actuelle de Dampierre, au sud de l'église Saint-Maurice. Le village prit alors le nom de Dampierre-en-Astenois pour rappeler la dédicace de la chapelle Saint-Pierre du château .

Extraits du document de l'université de Reims sur les "Vestiges d'habitat seigneurial fortifié du Bas-Pays Argonnais":

Histoire du château de Dampierre
Description du château de Dampierre

Note de Grannie (consulté à la bibliothéque de St.Menou, les travaux de Brouclou (???), et les cahiers manuscrits de Suzanne et Andrée dans la bibliothéque du salon):

"Une puissante famille, les seigneurs de Dampierre, gouvernait la province de l'Astenois. Elle habitait la butte témoin proche des 2 rivières (l'Yèvres et le Rouillat), qui par dérivation, entouraient le chateau par un fossé. En 1900, on voyait encore l'emplacement de la modeste maison, de la tour et du puits, et d'une porte face à l'église.

En fabricant des briques séchées au soleil, on trouva dans le calcaire les restes d'une tombe contenant 2 vases en terre cuite noire, (qui étaient en usage à partir du 2ème siécle av.JC), contenant 2 piécettes pour passer la barque à "Caron"."

L'enceinte fortifiée couvrait 2 hectares, avec le donjon à la pointe NE, des batiments, un puits, une chapelle, un haut-bourg avec magasins, écuries, granges, refuge pour le village en contre-bas.

Le village était lui-même entouré d'un fossé de 875 m. de long, englobant le cours de l'Yèvres sur 200 m. environ. Le village avait  2 accès et à l'Ouest, un pont de bois menait au hameau de Sommerécourt. La rampe d'accès au château était au Nord de la butte, face à l'église du village.

Les seigneurs de Dampierre sont connus surtout à partir du 12°s par les archives des abbayes de la région. On peut ainsi citer:

                      Pierre, qui en 1099, a participé à la Croisade avec Godefroy de Bouillon
                      Frédéric, en 1138, beau-frère de l'Empereur Frédéric Barberousse

                      Renard Ier, mort en 1191

                      Renard II, croisé, qui a été gardé prisonnier à Alep en Syrie pendant 29 ans et est mort en 1234 après son retour à Dampierre

                      Renard III, Anseau Ier, Anseau II, Jean Ier, Jean  II, etc…

Grannie :
" Au 10ème siécle, on posséde un document manuscrit.
La famille fut ruinée par les croisades. La 4ème Croisade, conduite par le comte de Dampierre, fut partagée en deux, le Seigneur de Dampierre commanda celle qui partit d'Italie par mer, détruite à Alep (en Syrie), il resta prisonnier 37 ans, et mourut l'année de son retour, constatant la mauvaise gestion de sa femme et son fils au profit des Cisterciens! "

La seigneurerie de Dampierre comportait aux 12° et 13°s. de nombreux châteaux et maisons fortes, tenus soit directement, soit par des vassaux, notamment:
                    Dampierre-en-Astenois

                    La Neuville-aux-Bois

                    Epense

                    Noirlieu

                    Maupertus (près de Voilemont)

                    Vieil-Dampierre

                    Dommartin

                    Varimont

                    Rapsécourt

                    Givry

                    Belval

                    Herpont

                    Hans

                    Requigny (près de Ante)

                    ………

Des fours (de boulangers ou de potiers??), des moulins et  des pêcheries étaient aussi concédés par les seigneurs:
fours de Herpont et Dommartin, four banal de Dampierre, moulin de Dampierre,  pêche dans l'étang de Dampierre……

Grannie : 
"Béatrice de Dampierre épousa Eustache de Conflans qui avait défendu Chalons contre les Anglais ; son fils aîné Jean, sénéchal de Champagne, ami de Charles V, fut assassiné par ordre d'Etienne Marcel, lorsqu'il envahit le Palais""

Le titre de Comte de Dampierre a été attribué sous  Louis X au 14°s. (Grannie:" ils prirent le titre de comte sous Louis XIV"

Le château de Dampierre a été incendié vers 1545 ou 1555, lors des Guerres de Religion, par le Duc de Guise (du parti catholique). Il y avait beaucoup de protestants dans la région, et à Epense en particulier. Dès cette époque, le nom actuel de Dampierre-le-Château est devenu le seul utilisé  mais les comtes de Dampierre ont alors abandonné la localités et le soin des rivières.
Grannie:  "Baron de Hans, le Seigneur de Dampierre s'établit à Hans"

La famille actuelle du Val de Dampierre (au château de Hans près de Valmy) est aussi originaire de Caen, la seigneurie de Dampierre et la baronnie de Hans ayant été apportées en dot à Jacques Duval de Mondeville, par  Anne de Bossut au 16°s.

Sous la Fronde, au 17°s., le château  (ou la maison forte?) de Sommerécourt a été détruite.

Pendant la Révolution, le comte de Dampierre est allé rencontrer le Roi, prisonnier, à son passage près de Ste Menou de retour de Varennes, pour lui parler et crier  "Vive le Roi" . Finalement il s'est fait assassiner par les Révolutionnaires. Il a été inhumé à Chaudefontaine et exhumé en grande cérémonie sous la Restauration. Mais en attendant les habitants de Herpont et de Dampierre en ont profité pour s'emparer des terres de culture lui appartenant.


(détails)VM037, ferme de Dampierre, vers 1895

(détails)VM036 - Marguerite Maillet, Dampierre (ferme, vers 1895)

(détails)


(détails) ferme de Dampierre, vers 1990 (ancienne ferme des Person)

(détails)


JCT048 -(détails)- Voiture à cheval, 
Dampierre, vers 1894
 

(détails) Le Dr Colin dans la cour de Dampierre, juin 1899

JCT143 -(détails)- Le docteur Colin, juin 1899, Dampierre


(détails) VM008 - Paysannes transportant du foin, vers 1895


JCT118 -(détails)- Militaires en manoeuvres, vers 1894 à Dammpierre

JCT124 -(détails)


Le 25 juillet 1893, l'engagement des pompiers de Dampierre, devant Emile Charpentier, maire


Le 15 janvier 1915, la mairie remercie la Comtesse de Dampoierre d'avoir gracieusement donné les sapins de la butte du château, pour permettre le chauffage des réfugiés hébergés dans le village pendant la guerre


le 7 mai 1934, la Commission des Sites demande au comte de Dampierre l'autorisation de classer la butte de son château historique, et ci-dessous, le 18 août 1934, le Préfet remercie le comte pour son accord


(détails) la maison des Charpentier à Dampierre, vers 1900


(détails)
sur les chemins de Dampierre vers 1900


(détails)
la maison des Rougier en 2001

Retour accueil

Des cartes postales et des photos de Dampierre


(détails) l'avenue de Sommerécourt, vue du pont sur le Rouyat, la lavoir est à gauche après le pont.


(détails) l'avenue de Sommrécourt vue du château


(détails), derrière le château, le ferme familiale des Person


(détails) l'église vu du château


(détails) L'église de Dampierre, vue de la route qui traverse le village


(détails) La grande rue et l'église au fond, vue vers l'ouest


(détails) Le pont et le lavoir


(détails) la rue des Moulins ou de Sommerécourt


(détails) JCT084 - Rue de Sommerécourt,  Dampierre, mars 1899


(détails)JCT020 - La forge de Dampierre, juillet 1899 (photo Tante Notte)


VM003 - Dampierre, fête?


(détails)La fête à Ste Menou (Mardi-Gras)

(détails)La fête à Ste Menou (Mardi-Gras)


(détails) Jeu de croquet à Dampierre, vers 1894



(détails) Jeanne Charpentier (tante Notte) sur le "pont" du Rouillat, Déc 1898


JCT152 (détails)-- Comparaison de récoltes à Dampierre en 1906


(détails) Mars 1903, sciages, les nourrices avec les 4 plus jeunes petits enfants Charpentier

 


(détails) La rue de Sommerécourt, vers 1950, à gauche la propriété des Maillet-Charpentier


(détails) entrée de Sommerécourt, vue vers l'est

(ci dessous, 3 photos prises par tante Notte, vers 1900)


(détails)JCT090 - Dampierre, moulin, vannes du déversoir, lavoir (à gauche) et butte, mars 1899, les pins ont été coupés en 1914 pour servir à la guerre


(détails) La butte en février 1899, les pins ont été abattus pendant la Grande Guerre. Cette butte appartient toujours aux héritiers du Comte de Dampierre

(détails)


(détails)
Mars 1899, le barrage du moulin


(détails) La mairie


(détails) Le monument aux morts, devant la mairie


(détails)
Paysage des environs


(détails) la rue de Sommerécourt avec la maison des Charpentier à gauche


(détails) Vue de la butte du château


(détails) Sommerécourt, à gauche la propriété Charpentier




JCT068 -(détails)- Le Petit Rouillat et la neige, Dampierre janvier 1899


(détails) Le cousin Michel "d'en face" au bord du Petit Rouillat, dans le pré, janvier 1899


VM024 - Georges Maillet, sur l'étang gelé de Dampierre

VM025



VM026 - Marguerite Maillet sur l'étang gelé de Dampierre

VM033