Raphaël ROUGIER (1862 - 1928)

cousin germain de Grand-Père Maurice Rougier

3211

    Retour accueil

Louis Ferdinand Raphaël ROUGIER, né le vendredi 14-2-1862 à Marseille et décédé de pneumonie le jeudi 22 novembre 1928.
Il était cousin germain de Grand-Père Maurice Rougier. En effet son père Félix Rougier était un frère du Général Louis Rougier, père de Maurice
.

Diverses photos de Raphaël Rougier


(détails)


(détails) Raphaël, enfant


(détails)


(détails) vers 1895 ?


(détails) Vers 1895, avec Mr Verney

 

 

 

 

 


(détails)
Etudiant, vers 1880-84

(détails)


En habit de cavalier


Vers 1910 ou dans les années 20


(détails)

 

 

 

 

 


(détails) août 1880


Permis de conduire en 1912


Cours d'artillerie, au 6ème RA à Valence, en 1883, lors de son service militaire


Photo prise probablement pendant la guerre, Raphaël est devant, en uniforme foncé. Légende manuscrite au dos: "une bonne farce des sous-officiers de la 1ère batterie juchés sur une échelle pour dégringoler dans le boyau de 2ème ligne.


Médaille du Concours Général de la Faculté de Droit


(détails)

Raphël a fait ses études au lycée Ampère à Lyon. Brillant lauréat de philosophie, il a poursuivi en faculté de droit (licencié es Lettres à Lyon en 1880), et a réussi son doctorat en droit à Lyon en mars 1893.
Lauréat de la faculté de Lettres de Lyon en juillet 1880
Lauréat de la faculté de Droit de Lyon, 1881-82.
Lauréat du Concours Général des Facultés de droit 1ère mention 1882. (voir la médaille ci contre).
En 1903  à Lyon, il a obtenu son doctorat de Droit Privé et de Droit Criminel.
Il est devenu juge suppléant au tribunal de Lyon (1887), puis substitut du procureur à Montbrison (1889), puis au Puy (1889), puis à Clermont -Ferrand (1891), puis Procureur de la République à Mauriac de 1894 à 1900 (date de sa démission).

Il avait fait scandale et a dû abandonner la magistrature après avoir enlevé une jeune femme d’origine italienne, qu’il devait juger : Catherine BOSCHETTI, qu'il a épousé en 1905, sans l' agrément de son père. Ils n'ont pas eu d'enfants.

Souvenirs de Paulette FAZEMBAT, tenue de sa mère Lucie ROUGIER (mariée puis divorcée de Mr Fazembat):

«Raphaël ROUGIER, professeur agrégé de droit, était professeur à Alger puis à Grenoble. Avocat un certain temps, il s’était épris d’une de ses clientes qu’il a épousée »

On a gardé de nombreuses photos de Catherine Rougier, souvent prises par son mari


(détails)


(détails)


(détails)


(détails)


(détails)


Catherine dans les années 20


(détails)


(détails)


(détails)

 

 


(détails) Acte de mariage religieux, de l'evêché de Marseille le 16 février 1905, en latin



(détails) Le frère de Catherine Boschetti


(détails) La maison de Raphaël et Catherine à Grenoble, dans les années 20, "La Brisolière"


(détails)


(détails)


photo de Catherine agée, sur son passeport (16 juillet 47)


Acte de décès de Catherine, le 14 déc 1960


(détails)

En 1901, après avoir quitté la magistrature, Raphaël Rougier a été chargé de conférences à la Faculté de Droit de Lyon, admissible en 1903 au Concours d'Agrégation (section de droit privé et criminel).
De 1903 à 1906, il était chargé de conférences de Droit Pénal à la faculté de Paris, admissible au concours d'agrégation de 1906.
Il est alors parti à Alger avec sa femme, nommé chargé de cours à l'Ecole de Droit d'Alger en 1906-07 et 1907-08. (cf son CV manuscrit ci-dessous)


En 1908  à Lyon, il a obtenu l'agrégation de Droit Privé et de Droit Criminel. Il est allé à Grenoble en 1911, doyen de la faculté de droit de Grenoble où il a fini sa carrière en 1920.



Un CV manuscrit, datant de 1908 probablement

 

 

 

 


(détails) jeune marié, avec sa femme et ses élèves à la Fac de Droit d'Alger vers 1906

(détails)


Ses cartes de visite, à Alger


 

 

 

 

 

 



En 1909 il a
écrit une nouvelle humoristique, "Une enquête militaire", dont on a conservé le manuscrit, daté du 17 août 1909. Voir les chapitres 1, 2 à 4, 5 et 6.



(détails) A la guerre vers 1915, il est assis au fond, Le jeune Fazembat est au 1er plan à droite, futur époux de Lucie Rougier, une soeur de Grand-Père


(détails) Le Capitaine Rougier, avec les cadres de la batterie qu'il commandait à la guerre, la 44ème batterie du 53ème Régt d'Artillerie

Il a été capitaine d'artillerie pendant la Grande Guerre et décoré.

 

Il a eu la Légion d'honneur à la guerre

Il y a à Vierville de nombreux Vérascopes pris par Raphaël pendant la guerre. Ils ne sont pas classés.

 


(détails) vers 1915 ?

 

 

Il est décédé en 1928. On a conservé des oraisons funèbres élogieuses prononcées lors de ses obséques.
Il voyageait beaucoup semble-t-il, faisant de nombreuses photos sur vérascope (elles sont à Vierville). C'était un esprit de grande valeur, au caractère fantasque, qui avait conservé de bonnes relations avec la famille



Article de journal lors de son décès le 22 novembre 1928

(décédé de pneumonie le jeudi 22 novembre 1928)

Raphaêl et Catherine semblent avoir beaucoup voyagé, en touristes à travers l'Europe, rapportant de nombreux clichés Vérascopes,
Le projecteur de Vérascope de R. Rougier se trouve à Vierville avec ses clichés non classés. Ils ne semblent pas montrer des personnes de la famille, uniquement des vues touristiques ou de guerre.


Discours de Mr. Paul Reboud lors des obséques


Conférence donnée le 15 décembre 1928 à la mémoire du professeur Rougier


(Souvenirs de Granie):
"Catherine s'est retirée à Marseille après le décés de son époux en 1928. Il n'avaient pas eu d'enfant. Catherine a vécu très âgée, seule, à Marseille, jusqu’en 1951. Le père de Claude, Maurice ROUGIER, s'est chargé de son inhumation et a hérité de son salon. Une partie disparut avec la garde qui assista Catherine jusqu’à sa mort… Claude a reçu pour son mariage, l’argenterie de Catherine, au chiffre RB (Rougier-Boschetti). Cette argenterie avait été achetée en 1945 par Granie à Catherine pour 20.000F de l'époque (6f le gr). Catherine ne voulait pas qu'elle passe dans des mains étrangères à la famille (cela a été le début de l'amitié qui a fait de Maurice ROUGIER l'héritier de son salon)."

 


Retour accueil